Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dégradation : 347 immeubles à Paris présentent un risque

Le Figaro14/11/2014 à 15:59

Ce chiffre augmente d’année en année. 44 % d’entre eux avaient déjà été repérés l’an dernier et font l’objet d’un suivi par les services de la ville. Le nord-est parisien est particulièrement visé.

Les immeubles parisiens s’usent au gré des années. Et la rive droite - beaucoup plus que la rive gauche - est particulièrement touchée. C’est le constat de l’Observatoire de la prévention et de la dégradation des immeubles d’habitation à Paris, publié par l’Apur (Atelier parisien d’urbanisme). À Paris, 347 immeubles sont jugés «à surveiller en 2014». Et depuis 2008, date de la première étude de cet acabit, les chiffres n’ont pas cessé d’augmenter... De 212 immeubles à cette date, nous sommes passés à 328 en 2011 jusqu’à atteindre 347 aujourd’hui.

«Les résultats de 2014 sont très semblables à ceux obtenus les années précédentes en termes de nombre d’immeuble et de géocgraphie», note l’étude. Près de 70% des immeubles concernés se situent dans le nord-est parisien, soit les 17,‘, 19, et 20ème arrondissements. C’est le‘ème arrondissement qui est le plus concerné puisque sur les 347 immeubles décomptés, 92 s’y trouvent, soit 27%: les quartiers de la Porte de Clignancourt, la Goutte d’Or, et La Chapelle sont particulièrement touchés.

Quelles mesures pour ces immeubles visés?

Il faut noter aussi que depuis 2011, deux indices supplémentaires ont été ajoutés à la méthode qui sert à décréter si un immeuble présente un risque de dégradation. Parmi ces indices, on compte notamment la forte concentration de petits logements locatifs, les problèmes de sécurité (incendies, intoxications diverses...), le respect du règlement sanitaire, ou encore les factures d’eau de l’immeuble impayées... Dans un rapport sur le mal- logement, la fondation Abbé Pierre pointait au début de l’année 2014 la fragilisation de certaines copropriétés.

Cette étude notait notamment qu’une spirale infernale peut s’enclencher dès lors que certains occupants ne paient pas leurs charges, entraînant ainsi des dysfonctionnements dans les services et équipements collectifs (entretien, éclairage, ascenseurs, chauffage, etc.), une dégradation des parties communes et des logements pouvant aller jusqu’à l’insalubrité. Face à cette évaluation, différents dispositifs - comprenant des expertises sur places - ont été mis en œuvre par la ville de Paris: suivi très méticuleux du Service Technique de l’Habitat, intégration au dispositif d’Opération d’Amélioration de l’Habitat Dégradé, actions coercitives incluant des prescriptions de travaux... Il faut savoir que dans 77% des cas, les propriétaires ou le syndic estiment que des travaux lourds sont nécessaires.

Sur ces 347 immeubles, 44% avaient déjà été répertoriés dans l’étude de l’année dernière. 67 d‘entre eux (soit 19%) appartiennent chacun à un seul et même propriétaire. Les immeubles restants sont des copropriétés.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.