Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Découvrez à quoi ressemblera le futur hôtel de Metz dessiné par Starck

Le Figaro20/03/2018 à 06:00

VIDÉO - Ce bâtiment hors norme devrait être achevé dans deux ans. Un établissement de luxe qui sera connu sous le nom de Maison Heler, une nouvelle marque, et une nouvelle approche de la modernité où le classique et le contemporain se superposent sans jamais se mélanger.

Cette fois-ci, les choses commencent à se concrétiser. Ce projet un peu fou d'hôtel de luxe à Metz, ses concepteurs dont le designer Philippe Starck l'ont gardé totalement secret pendant 5 ans. Puis, en 2015, des premières images ont commencé à paraître. Profitant du salon international des professionnels de l'immobilier à Cannes, les partenaires de cette création ont précisé leur projet qui devrait voir le jour dans une vingtaine de mois. On sait désormais que ce futur établissement de 119 chambres et suites représentant un investissement de 22,5 millions d'euros sera le premier d'une nouvelle marque hôtelière baptisée Maison Heler. Un projet lancé par un consortium d'investisseurs mené par Yvon Gérard auquel est associé Philippe Starck tandis que l'exploitation du lieu sera confiée au groupe Hilton sous la marque Curio Collection.

» LIRE AUSSI -

Mais ce qui frappe dans ce projet, c'est le télescopage de deux esthétiques: une tour de 14 étages sur laquelle se pose une demeure bourgeoise du XVIIIe siècle. «Avant, on mélangeait de l'ancien et de l'actuel pour faire moderne, du noir et du blanc pour faire du gris, explique Philippe Starck. Mais la vraie modernité consiste plutôt à superposer le meilleur des deux mondes. Ici, un immeuble tout à fait contemporain et une réplication exacte d'une ancienne demeure alsacienne de qualité.»

«Apporter du bonheur»

Lyrique, le designer précise: «Ce projet est une architecture fantasmagorique «hors norme». C'est un jeu sur les racines déracinées, une construction symbolique de la Lorraine.» Il se plaît à raconter de façon imagée comment ce lieu aurait pu naître: «La propriétaire des lieux était paisiblement installée dans son jardin quand la modernité est venue la surprendre depuis le sous-sol en extrudant le terrain.»

Après avoir participé à la naissance des boutique-hotels il y a près de 30 ans, Starck estime que l'hôtellerie est aujourd'hui dans l'impasse entre palaces «ennuyeux» et ces pseudo boutique-hotels sans charme, ni prestations à la hauteur. Il se propose donc, en toute simplicité, «d'apporter du bonheur» en créant «la meilleure chambre d'hôtel actuelle» tout en recréant le charme intemporel d'une demeure classique. Concrètement, le bâtiment monolithique et monochrome abritera l'accueil, un bar-lounge, un espace de restauration, une salle de sport tandis que la demeure au sommet abritera un restaurant «familial», des espaces de réunion privés ainsi qu'une terrasse et un jardin arboré offrant une vue imprenable sur toute la ville.

Entre cathédrale et Centre Pompidou

La ville de Metz s'avère un écrin parfait pour ce genre de projet comme le souligne le maire, Dominique Gros, fervent défenseur de la démarche, lui qui a toujours salué les racines de sa ville tout en tenant à ce qu'elle se réinvente. S'il ne manque pas de vanter les charmes de sa cathédrale, ou de sa gare désignée comme la plus belle de France, il se fait un devoir de projeter sa cité vers l'avenir. C'est ainsi qu'il a pu accompagner les projets du Centre Pompidou Metz et plus récemment du quartier et centre commercial Muse (avec le promoteur Apsys) et compte sur cette réalisation pour renforcer l'attractivité de sa ville. «Pour ce projet, il a fallu s'adapter aux habitants du Nord-Est, assure Philippe Starck. Ce sont des personnes sérieuses et travailleuses, sans pour autant être ennuyeuses.»

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.