1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Déconfinement : "Il faut se sortir du carcan des 35 heures", estime Christian Jacob
Boursorama avec Media Services11/05/2020 à 14:11

Le chef de file des Républicains a une nouvelle fois plaidé pour un assouplissement des règles sur la durée légale du temps de travail, alors que la France sort de son confinement après presque deux mois sous cloche.

Christian Jacob, le 24 février 2020, à l'Assemblée nationale ( AFP / Ludovic MARIN )

Pendant que des centaines de milliers de Français reprennent le chemin du travail lundi 11 mai, la question des conditions de reprise de l'activité économique en France continue d'occuper les débats. Pour Christian Jacob, l'allongement éventuel du temps de travail après la crise doit être mis sur la table. Dans la lignée d'autres représentants de la droite ainsi que des organisations patronales dont le Medef, le président des Républicains s'en est pris au "carcan" que constitue selon lui la législation actuelle. "Il faut se sortir du carcan des 35 heures", a t-il ainsi lancé à l'antenne de France Inter , lundi 11 mai.

"La question du temps de travail devra se poser mais dans un cadre de dialogue social, et dans l'entreprise ou dans les branches", a-t-il encore affirmé, en jugeant que "ça ne peut pas être décidé par l'État" .

Graphique monrant l'évolution des estimations de l'Insee concernant les pertes d'activité économique liées au confinement, par secteur d'activité ( AFP / )

Le président LR souhaite ainsi un débat sur la possibilité de "déclencher les heures supplémentaires à la 37ème, à la 38ème, à la 39ème ou à la 40ème heure, ce qui permettrait aux salariés d'avoir une augmentation de salaire et donc de pouvoir d'achat et de redonner de la compétitivité aux entreprises". Quant à la question d'une semaine de travail à 40 heures, cette perspective ne "le choque pas", répond-il. "On gagnerait sur tous les fronts, c'est à dire la fiche de paye s'en trouverait améliorée et la compétitivité de l'entreprise aussi".

44 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • davidpec
    12 mai19:26

    mirnan : 110 milliards d'euros : on s'en fout, c'est gratuit puisque c'est l'Etat qui paye, suggérez-vous. C'est bien typique de votre génération qui croit que tout est OK que l'Etat dépense plus que ce qu'il reçoit comme recettes. Votre génération nous a mené à ce désastre avec un budget de l'Etat jamais équilibré en 40 ans et une dette publique de 100% du PIB , que MA GENERATION devra payer.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer