Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crise: le bâtiment français gagne en optimisme
AFP09/09/2020 à 14:08

La principale fédération du bâtiment français a légèrement relevé mercredi ses prévisions annuelles et a même jugé possible de sauver tous ses emplois en 2020, le secteur ayant un peu mieux profité que prévu de la sortie du confinement cet été.

"Nous nous sommes redressés", s'est félicité Olivier Salleron, président de la Fédération française de bâtiment, lors d'une conférence de rentrée. "Les entreprises font le dos rond (et) maintiennent leurs salariés".

La fédération s'attend désormais à ce que l'activité du secteur chute de 15% cette année. Depuis le début de l'été, elle tablait plutôt sur un effondrement de l'ordre de 18%.

Surtout, l'emploi a relativement résisté dans le bâtiment, alors que la crise sanitaire avait mis de nombreux chantiers à l'arrêt pendant des semaines au printemps.

A l'issue du premier semestre, le nombre de salariés reste à peu près stable par rapport à un an plus tôt, même si le recours aux intérimaires - essentiel dans le secteur - a, lui, chuté.

Au total, le secteur compte environ 20.000 emplois de moins qu'un an plus tôt, mais sa fédération a bon espoir qu'il redresse la barre et finisse l'année au même niveau que 2019 en matière de postes.

Ce relatif optimisme a une raison principale: la politique du gouvernement en faveur de la rénovation énergétique, l'un des principaux axes du plan de relance annoncé début septembre.

De nouvelles mesures vont notamment élargir le champ de la principale aide à la rénovation, "MaPrimeRénov'". Et le secteur a d'ores et déjà profité d'un gros succès de l'aide cet été, dans son périmètre actuel.

"L'amélioration de nos prévisions vient uniquement" de la rénovation, a détaillé Loïc Chapeaux, responsable des études économiques de la fédération. "Les dossiers MaPrimeRénov' (...) ont été débloqués dans le courant de l'été."

La fédération a, en revanche, réitéré ses inquiétudes sur le logement neuf, dont elle juge la place insuffisante au sein du plan de relance.

Elle demande, entre autres, d'élargir ou prolonger des aides à la propriété, comme le prêt à taux zéro (PTZ), et de simplifier les procédures de permis de construire.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer