Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crédit immobilier: des habitudes très contrastées en Europe

Le Figaro10/12/2013 à 16:42
Les Européens du Nord s'endettent beaucoup plus que leurs voisins du Sud et surtout de l'Est pour acheter un bien immobilier. Avec un crédit moyen de 48.359 euros par ménage propriétaire, les Français arrivent en huitième position.

Les Européens n'ont pas tous le même comportement face au crédit immobilier et il existe de très fortes disparités d'un pays à l'autre. Les ménages d'Europe du Nord (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, Royaume-Uni, Suède, Luxembourg) sont ceux qui s'endettent le plus, selon une étude du Crédit foncier, réalisée avec le cabinet Asterès qui a passé en revue les crédits immobiliers souscrits fin 2012 par des ménages habitant dans 25 pays de l'Union européenne.

Au mois de décembre de l'année dernière, chaque ménage propriétaire nord-européen avait ainsi à rembourser un prêt de 60.708 euros en moyenne (encours), alors que l'ensemble des ménages européens disposait d'un emprunt de 41.699 euros en moyenne. «Cette zone représente 62% des encours des crédits immobiliers et 44% de la population européenne», précise l'étude. Le Danemark, où la part des ménages propriétaires avoisine les 60% (comme en France), arrive très largement en tête: les ménages ont un crédit de 188.304 euros en moyenne. «Le Danemark a connu un boom immobilier, les ménages bénéficient d'avantages fiscaux liés à leur crédit», décrypte le Crédit foncier. Vient ensuite le Luxembourg (141.602 euros).

«Le marché du crédit immobilier est très fortement concentré»

Les Européens du Sud (France, Espagne, Italie, Portugal, Malte, Chypre, Grèce) s'endettaient en 2012 presque deux fois moins que leurs voisins du Nord. Chaque ménage propriétaire détenait en fin d'année dernière un crédit de 35.911 euros en moyenne. La France sort du lot, avec un crédit moyen de 48.359 euros en moyenne par ménage propriétaire. Elle se place au huitième rang européen.

Enfin, les habitants d'Europe de l'Est (Slovénie, Slovaquie, République tchèque, Pologne, Estonie, Hongrie, Lituanie), pourtant généralement propriétaires de leur résidence principale, sont de très loin les moins endettés du continent. Chaque ménage propriétaire a emprunté 7066 euros en moyenne, soit neuf moins qu'en Europe du Nord. La palme revient à la Hongrie, dont le crédit moyen s'élève à seulement 3210 euros. «Ces fortes disparités s'expliquent notamment par des raisons culturelles, chaque pays ayant sa propre approche du crédit immobilier. Mais, cela n'a pas de rapport avec le nombre de ménages propriétaires. Les différences de montants empruntés sont aussi liées au niveau de prix de l'immobilier», explique le Crédit foncier.

Les crédits immobiliers représentent l'essentiel (87%) des prêts souscrits par les Européens (85% en France, mais 95% au Danemark et 51% en Hongrie). «Le marché du crédit immobilier est très fortement concentré: quatre pays, le Royaume-Uni (1270 milliards d'euros d'encours), l'Allemagne, la France (850 milliards) et l'Espagne, concentrent deux tiers des montants des crédits européens, alors qu'ils ne représentent que 54% de la population du Vieux Continent», souligne le Crédit foncier.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.