Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Craftérisation : tout savoir sur la tendance food qui change tout
information fournie par Pratique.fr26/09/2019 à 17:35

Si la société est passée à la production industrielle depuis longtemps, ces derniers temps voient apparaître une nouvelle tendance loin d’être totalement inconnue. Les produits artisanaux et faits main reviennent en force et rencontrent un succès inattendu face aux produits industriels. Véritable tendance du moment, ce phénomène, baptisé “craftérisation”, témoigne d’une évolution des goûts des consommateurs. Le secteur de la consommation subit un véritable changement avec l’émergence de la craftérisation marquée entre autres par le retour des bières traditionnelles issues des petits brasseurs locaux et le succès du granola et du muesli au détriment des céréales habituelles. Assimilé à un retour à la tradition, à une revalorisation des produits locaux et à la mise en avant du fait-main, ce phénomène séduit un grand nombre de consommateurs, impressionnés par la qualité et l’histoire derrière le produit.

Craftérisation : tout savoir sur la tendance food qui change tout/ iStock.com -thamerpic

Craftérisation : tout savoir sur la tendance food qui change tout/ iStock.com -thamerpic

Qu’est-ce que la craftérisation ?

Les besoins des consommateurs évoluent. Désormais intéressés davantage par la culture qui entoure un produit, sa fabrication en plus de sa qualité, ces derniers favorisent la production locale et artisanale. Concrètement, la craftérisation est un changement opéré dans un secteur de production en particulier qui prône le retour des produits traditionnels en mettant en valeur le savoir-faire des artisans locaux. Il résulte de la demande d’authenticité émanant des consommateurs. David Leclabart, DG de l’agence publicitaire Australie, a étudié cette mutation et explique que la craftérisation “propose des histoires d’artisans et des produits d’artisans et les valorise différemment, voire avec originalité”, comme les feuilles de bananiers en guise d’emballage.

La craftérisation en hausse

Le secteur brassicole a été le premier à subir ce grand changement. En l’espace de quelques années, la grande distribution a accueilli de nouvelles références artisanales et le phénomène n’est pas prêt de s’arrêter. En 2017, Une enquête menée par The Beverage Information Group’s aux États-Unis a révélé une augmentation de 6% du marché de la bière traditionnelle tandis que le marché brassicole en général baissait de 0,3%. Parallèlement, The Guardian a rapporté l’apparition de 45 nouvelles micro distilleries en Grande-Bretagne en 2016. Si ce secteur est la preuve irréfutable de la tendance à la craftérisation, il ne s’agit que de la partie visible de l’iceberg. En effet, la mutation est plus radicale et les bières en vrac seront même distribuées en épicerie.

Les grands signes de la craftérisation

La craftérisation d’un secteur est reconnaissable à travers plusieurs signes évidents. L’un des symptômes précurseurs réside en la multiplication soudaine de boutiques spécialisées comme des caves à bière, des comptoirs à thé, des bars à céréale ou des boucheries haut de gamme. L’apparition et la mise en avant de nouveaux formats de produits comme le vin en cubi ou les sacs de céréales montrent également que le marché se fait crafter. En effet, le mouvement consiste en partie à casser les codes et à bousculer les normes. Enfin, une hausse des prix explique souvent l’apparition de produits d’une qualité supérieure dans un secteur crafté. Pour les intéressés, il est possible de devenir testeur de bière.

4 commentaires

  • 26 septembre22:43

    Ce n'est pas le retour du bon sens qui est surprenant, c'est que la pensée unique nous ait seriné pendant tant d'années que nous devions manger de la bouffe industrielle, acheter étranger, boire sodas et sucres, nous assujettir à la mode, jeter la moitié de ce qu'on achetait dans la première année ...


Annonces immobilières