Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coup de frein sur le crédit à la consommation

Le Figaro18/01/2012 à 22:13
Cofinoga, filiale de BNP Paribas et des Galeries Lafayette, pourrait annoncer demain plusieurs centaines de suppressions d'emplois.

Nouvelle vague de suppressions de postes dans la finance française en vue. Après les grandes banques de financement et d'investissement, ce serait au tour du spécialiste du crédit à la consommation, Cofinoga, d'annoncer des coupes sévères dans ses effectifs. «La rumeur tourne autour de 500 suppressions de postes», explique René Bertail, le secrétaire du comité central d'entreprise (CCE), confirmant une information des Échos. «Un conseil d'administration se réunit ce jeudi et un comité d'entreprise le lendemain. Nous en saurons sans doute plus à ce moment-là.» L'entreprise, filiale de BNP Paribas et des Galeries Lafayette, compte 2 000 salariés à Mérignac, 50 à Jurançon, 300 au siège à Paris et 200 dans les agences des Galeries. Les salariés s'interrogent sur les intentions de la direction quant aux modalités des départs. Personne, au siège, ne souhaitait s'exprimer hier.

La loi Lagarde efficace

La société de crédit taillerait dans ses effectifs afin de s'adapter à son nouvel environnement, bouleversé par la crise et la loi Lagarde. La législation, qui vise à pro­téger les particuliers du surendettement, s'applique à limiter le recours au crédit renouvelable, un des produits phares de Cofinoga. Au premier semestre 2011, sa maison mère LaSer Cofinoga a publié un bénéfice de 30,8 millions d'euros en chute de 48% sur un an. La loi Lagarde contraint en effet les organismes de crédit à proposer à leurs clients souhaitant emprunter plus de 3.000 euros, une solution de prêt personnel en parallèle du classique crédit renouvelable. Le résultat a été immédiat: les demandes pour les crédits renouvelables ont été divisées par deux en 2011, selon le courtier Empruntis. Les clients se sont largement reportés sur les prêts personnels, aux taux et conditions bien plus favorables. Cofinoga est plus touché par la loi Lagarde que ses concurrents, car, en proportion, sa production de crédits renouvelables était plus élevée», estime Stéphane Court, directeur général du cabinet de conseil Equinox Consulting.

En outre, Cofinoga supporte, comme ses concurrents, l'érosion des demandes de crédits. Face à un environnement économique troublé, sous le signe d'une crise générale de la dette, les particuliers limitent leurs propres projets d'endettement. Les demandes de crédits se concentrent sur le financement de projets durables: véhicule (57%), prêt personnel (27%) et crédits destinés aux travaux dans son habitation (10%). L'utilisation des crédits à la consommation pour financer des dépenses de loisirs, de vacances, voire de consommations courantes apparaît en chute libre depuis trois ans.

«Il ne fait aucun doute que les Français diffèrent d'ores et déjà certains de leurs projets. La surprise, c'est qu'inquiets du contexte économique ils s'excluent d'eux-mêmes du recours au crédit à la consommation», explique Empruntis dans sa dernière étude.

LIRE AUSSI:

» Infographie: reflux du credit a la consommation en france

» Surendettement- loi Lagarde en vigueur

» Les Français ont souscrit moins de crédits en 2010

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.