Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment obtenir du rendement malgré les taux bas ? (BFT Gestion)

Boursorama11/02/2015 à 18:10

Les obligations d'entreprises auraient encore un couple rendement/risque intéressant.

Pour BFT Gestion, filiale d'Amundi, des opportunités peuvent encore être saisies cette année pour obtenir du rendement sur le marché obligataire. Evitant les titres les plus « sûrs » ainsi que les plus « risqués », la société de gestion opte pour les titres au risque intermédiaire.

Le constat est clair pour Gilles Guez, directeur général en charge des gestions chez BFT : avec la faible inflation européenne et des taux directeurs centraux au plus bas, les primes de risques des marchés obligataires se sont fortement contractées en 2014. En conséquence, les obligations les plus « sûres » atteignent des taux de rendement proches de zéro. Désormais, « si l'on veut du rendement, il faut grimper sur l'échelle du risque en allant davantage vers le ''high yield'' [obligations plus risquées]. C'est une nécessité », affirmait-il. Toutefois, la prise de risques doit être bien mesurée.

Choisir des obligations « BBB » en restant sélectif

Pour BFT Gestion, l'une des solutions pour trouver du rendement serait notamment d'investir dans des obligations d'entreprises notées « BBB » (ou équivalents) par les agences de notation. Une telle notation correspond à un niveau à mi-chemin entre les dettes d'entreprises peu risquées (obligations « investment grade ») et celles plus risquées (« high yield »).

Un certain nombre d'entreprises dont la dette est notée « BBB » auraient un « bilan équilibré », et seraient même parfois des leaders dans leur secteur, avec par exemple Saint Gobain, Bouygues, Arkema ou encore SES Global. La société de gestion mentionnait également les titres obligataires émis par Edenred et Bureau Veritas, actuellement détenus dans ses portefeuilles.

BFT Gestion estime par ailleurs que les primes de risque sur les obligations « BBB » pourraient encore se réduire au cours de l'année 2015, engendrant ainsi une éventuelle hausse à venir de la valeur des obligations de cette catégorie. La société de gestion soulignait néanmoins l'importance de réaliser « un choix rigoureux des émetteurs avant de prendre des décisions d'investissement » : en somme, rester sélectif. Toutes les entreprises de la catégorie « BBB » n'ont pas les mêmes perspectives financières.

Attention au risque de bulle sur les obligations souveraines

Gilles Guez  relève par ailleurs qu'avec la stimulation monétaire de la BCE, « il y a un risque de décalage des prix par rapport aux fondamentaux ». À titre d'exemple, « rien ne dit que le Bund allemand doit traiter à des taux aussi faibles que ceux actuellement constatés », soulignait-il. L'excès de valorisation des obligations les moins risquées, qui se sont beaucoup appréciées avec la baisse des taux, serait « un piège que les investisseurs doivent éviter ».

Pour approfondir ses propos, la société de gestion revenait sur les raisons ayant conduit à un tel affaiblissement des taux sur les emprunts les plus « sûrs », mentionnant deux explications principales. D'une part, les mesures de régulation du secteur financier obligent les établissements à détenir des titres de dettes « quasi sans risques », ce qui correspond, de fait, à des titres souverains émis par les Etats européens les plus fiables. La demande vis-à-vis de ces titres serait donc gonflée de manière un peu artificielle, pour de simples questions de conformité de gestion. D'autre part, l'annonce du rachat massif d'obligations souveraines européennes par la BCE participe dans le même sens à soutenir artificiellement la demande pour ce type de titres. Avec, au bout du compte, un risque non négligeable de formation d'une "bulle" sur le marché des obligations souveraines.

X.Bargue

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.