Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Comment fonctionnent les fonds à formule?

Le Figaro16/02/2014 à 11:01

En quelques années, les fonds «à formule» sont devenus omniprésents dans le paysage de l'épargne. Les banques en proposent plusieurs fois par an  souvent dans le cadre du PEA -, des assureurs en mettent dans leurs contrats, et même les conseillers en gestion de patrimoine en font la promotion.

Accessibles à tous, ils ont la particularité de conditionner le gain financier à la réalisation d'un objectif déterminé à l'avance (une hausse de la Bourse, le plus souvent) et selon une formule de calcul préétablie, d'où leur nom. Il existe trois grandes familles de fonds à formule: les fonds garantis, les fonds protégés et ceux à rappel automatique.

1. Que faut-il attendre des fonds garantis?

Ces fonds garantissent l'intégralité du capital investi, une fois déduits les frais, à l'issue d'une période déterminée, de 5 ou 8 ans en général. Pendant cette durée, la valorisation de l'épargne est liée à l'évolution d'indices boursiers ou de paniers d'actions. Si leur valeur a augmenté au terme, l'épargnant reçoit une partie de cette hausse, en plus de son capital initial. Si leur valeur a diminué, seul le capital est remboursé. L'investisseur ne court aucun risque dès lors qu'il le conserve jusqu'à l'échéance. Mais toute sortie anticipée peut entraîner une perte, parfois très importante, car la garantie ne joue pas dans ce cas. Nous déconseillons ce type de fonds car le coût de la garantie pèse sur les performances, qui sont rarement significatives, et souvent inférieures à celles d'un placement sans risque traditionnel. Les formules sont souvent complexes et difficiles à comprendre, d'où une grande difficulté à anticiper leur gain final.

2. Qu'en est-il des fonds protégés?

Avec ces fonds, il n'existe pas de véritable garantie. Deux catégories de fonds coexistent. Pour la première, le promoteur ne s'engage à rembourser qu'une partie de votre capital (en général, 90% ou plus), à laquelle s'ajoutera une partie des progressions d'un indice boursier. Dans ce cas, le risque de perte est limité au terme du placement.

Pour la seconde, le promoteur ne garantit le capital à 100% que si les actions ou indices retenus ne baissent pas au-delà d'un certain niveau, par exemple 40%. Cette fois, le risque de perte importante est réel, car si les marchés décrochent violemment, vous pouvez perdre 40% ou 50% - et même plus - des sommes versées.

Avec une moindre protection du capital, ces fonds sont susceptibles d'offrir de meilleures performances que les fonds garantis, car ils participent davantage aux hausses de la Bourse. Nous déconseillons, toutefois, la seconde catégorie de fonds. S'ils sont plus en mesure d'engranger des gains élevés, ils font supporter un risque trop important lorsque les marchés dévissent fortement.

3. Les fonds à rappel automatique sont-ils risqués?

Ces fonds, aussi appelés «auto-call», s'engagent à délivrer un rendement périodique fixé à l'avance sur une durée de 2 à 5 ans. Si l'indice boursier ou les actions retenues stagnent ou progressent d'un niveau déterminé, le fonds est remboursé par anticipation et sert l'intérêt promis. Le capital n'y est pas garanti, ou seulement partiellement, comme dans les fonds protégés.

Ces fonds peuvent vous faire perdre la majeure partie de votre investissement si l'indice retenu baisse au-delà du niveau de la protection. Ce sont donc des produits dangereux, destinés aux investisseurs prêts à assumer un risque de perte élevé, pour diversifier un portefeuille d'actions.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.