Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Comment contribuer à la Journée mondiale de l'alimentation ?

RelaxNews 16/10/2017 à 17:03

Pour éviter le gaspillage, il est conseillé de se référer à sa liste de courses au supermarché. (bowdenimages / IStock.com)

(Relaxnews) - Le monde produit assez de nourriture pour alimenter toute la planète, or 800 millions de personnes vivent encore la faim au ventre. En cette Journée mondiale de l'alimentation, les consommateurs qui ont la chance de vivre dans des pays où les supermarchés ne manquent jamais de rien doivent se souvenir qu'eux aussi peuvent contribuer à réduire la faim dans le monde.

Depuis le 16 octobre 1945, date la création de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), cette journée est dédiée à l'alimentation à travers le monde.

Le thème de cette année n'échappe pas à l'actualité, il vise à promouvoir la sécurité alimentaire et l'avenir des migrations. Cette année a été marquée par les migrations subies à cause de la pauvreté, des pressions économiques, politiques ou climatiques. La recrudescence des conflits et l'instabilité politique ont généré un nombre sans précédent de personnes déracinées depuis la Seconde Guerre mondiale. 

Ce thème s'inscrit dans le cadre plus large de l'objectif de la FAO d'éliminer la faim à travers le monde. Ce but est tout à fait atteignable : parmi les 129 pays suivis par l'agence onusienne, 72 avaient déjà réduit de moitié la proportion de personnes souffrant de la faim en 2015. 

Quelques données importantes à propos de la faim à travers le monde :

- Le monde produit assez pour alimenter tous les citoyens de la planète, cependant, environ 800 millions de personnes souffrent encore de la faim. Cela représente une personne sur neuf, et 60% de ces personnes sont des femmes. 

- La faim tue plus de personnes à travers le monde chaque année que le paludisme, la tuberculose et le SIDA combinés. 

- Environ 45% de la mortalité infantile est liée à la malnutrition. 

- 1,9 milliard de personnes - soit plus d'un quart de la population mondiale - est en surpoids. 

- Un tiers de la nourriture produite à travers le monde est perdue ou jetée. 

- Le monde aura besoin de produire 60% de nourriture supplémentaire d'ici 2050 pour nourrir la population. 

Voici comment chacun peut contribuer à cette journée, selon la FAO: 

- Optez pour de petites portions à la maison ou partagez vos plats au restaurant. 

- Ne jetez rien, les restes d'un repas peuvent être incorporés à d'autres ingrédients pour concocter un autre repas.  

- N'achetez que ce dont vous avez besoin : faites vos courses intelligemment, dressez une liste des aliments dont vous avez besoin et respectez-la. 

- N'ayez pas de préjugés contre les fruits ou légumes moins beaux ou de forme moins régulière, ils ont exactement le même goût que les autres.

- Vérifiez votre frigo : stockez les aliments entre 1 et 5 degrés Celsius pour leur garantir une fraîcheur maximale et une bonne durée de vie. 

- Premier arrivé, premier parti : il va de soi qu'on essaie de donner la priorité aux produits achetés en premier, les aliments à la date de péremption plus tardive peuvent être rangés au fond du frigo.

- Comprenez les dates qui figurent sur les paquets : la date limite de consommation (DLC) est différente de la date de durabilité minimale (DDM). La DLC concerne les denrées périssables à conserver au frais (comme la viande en barquettes) ("A consommer jusqu'au..."). La DDM concerne des denrées qui ne présentent pas de danger ("A consommer de préférence avant..."), il n'est pas nécessaire de jeter le produit si la date est dépassée (boîtes de conserve, sauces, produits secs)

- Compostez.

- Donnez ce que vous avez en trop. 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.