Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Comment aller à Cannes pendant le festival sans payer une fortune

Le Figaro11/05/2016 à 06:00

Les prix des trajets en train comme des locations de vacances explosent. Mais l'économie collaborative et quelques astuces permettent de réduire la facture.

Débauche de strass et paillettes et vacances à budget serré peuvent-ils faire bon ménage? Sur la Croisette, de surcroît pendant l'un des rendez-vous les plus scrutés par les stars du grand écran, la question peut prêter à sourire. Et pourtant. Cinéphiles avertis et vacanciers peu prévoyants se retrouvent à quelques heures de l'ouverture du festival de Cannes en quête de bons plans.

Côté transport, difficile de trouver des billets de train à moins de 100 euros la place pour rallier Cannes depuis la capitale. Pour ceux qu'un départ aux aurores ou au contraire particulièrement tardif ne rebute pas, les prix s'adoucissent en début et en fin de journée. En covoiturage, le site BlaBlaCar présente des trajets moins onéreux, entre 35 et 50 euros.

Côté logement, le moteur de recherche de locations de vacances HomeToGo note que «les locations de vacances sur la Côte d'Azur restent chères, peu importe la destination choisie». Sans surprise, les prix grimpent en flèche durant le festival: de 700 euros la semaine en avril, HomeToGo note un bond à 872 euros la première semaine du festival et jusqu'à 950 euros la deuxième semaine, soit une augmentation d'au moins 25%.

Réserver quelques kilomètres plus loin

Il existe cependant de petites astuces qui permettent de réduire considérablement la facture. HomeToGo conseille ainsi de réserver en-dehors de Cannes, à peine quelques kilomètres plus loin, à Mougins ou Antibes. Les prix y sont plus doux et bus ou trains régionaux permettent de rejoindre aisément les lieux des festivités. Autre possibilité, pousser jusqu'à Nice, où les prix sont un peu plus raisonnables. Pour ceux qui n'auraient toutefois pas la patience de prendre la route pour parcourir les 35 kilomètres séparant la ville de la Croisette, Uber lance à partir de ce mercredi la deuxième édition de son service UberCOPTER. Opéré par Azur Hélicoptère, il permet de rejoindre Cannes... en hélicoptère. Un gain de temps qui a un coût: 160 euros par personne.

Sur le site de location entre particuliers Airbnb, de nombreux logements cannois sont déjà réservés. Mais le festival dope l'offre: 4000 logements sont disponibles dans la ville, soit deux fois plus que l'année dernière. Ce qui permet de limiter les hausses de tarifs, puisqu'il existe moins de 10 euros d'écart entre le prix moyen d'une location durant le festival et celui observé pendant le reste de l'année. Il est encore possible de trouver des appartements entre 80 et 120 euros la nuit, un tarif étonnamment abordable pour la période, où le prix moyen se situe autour de 410 euros.

»» À lire aussi: Annulation d'un bullet d'avion: quelle indemnisation obtenir?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.