Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Combien paierez-vous d'impôts cette année ?

Le Figaro15/05/2012 à 20:36
INFOGRAPHIE - Découvrez les différentes étapes du calcul de l'impôt et utilisez notre tableau pour connaître d'un seul coup d'?il le montant de votre impôt.

Votre impôt est déterminé par application d'un barème progressif, qui comporte plusieurs taux d'imposition, de 5,5 % jusqu'à 41 %. Connaître avec précision le montant que l'on paiera nécessite donc de nombreux calculs, effectués tranche par tranche. Pour vous simplifier la tâche, nous publions un barème rapide permettant d'appréhender le montant approximatif de votre impôt.

L'avantage fiscal de chaque enfant plafonné

Pour déterminer à l'euro près le montant de votre impôt, vous pouvez procéder vous-même au calcul. Commencez par diviser votre revenu imposable par le nombre de parts de quotient familial, déterminé en fonction de la composition de votre foyer fiscal, puis appliquez la formule de calcul figurant dans le tableau. Attention, au-delà d'un certain seuil de revenus, le montant de l'avantage fiscal octroyé par chaque demi-part supplémentaire est plafonné.


Ainsi, chaque demi-part excédant une part (pour une personne seule) ou 2 parts (pour un couple) donne droit à une économie d'impôt plafonnée à 2336 € (la moitié pour un enfant en résidence alternée). Attention, pour les personnes célibataires, divorcées ou séparées, vivant seules et ayant au moins un enfant à charge, le premier d'entre eux ouvre droit à une part entière de quotient familial, plafonnée à 4040 €.

Pour savoir si vous êtes concerné par le plafonnement des effets du quotient familial, vous devez procéder en deux temps. Calculez d'abord l'impôt qui serait dû selon votre situation de famille. Puis calculez l'impôt dû sur la base de deux parts (couples mariés ou pacsés) ou d'une part (personne seule), et retirez de ce montant le plafond correspondant à l'ensemble des majorations de quotient auquel vous pouvez prétendre. Si le second impôt est supérieur au premier, le plafonnement est applicable et c'est ce montant qu'il faut retenir. Par exemple, un couple marié avec 2 enfants (3 parts) a un revenu net imposable de 85 000 €. L'impôt sans plafonnement est de 8801 € [(85.000 € x 30 %) - (5566,33 x 3)]. Calculé sur 2 parts, il s'élève à 9695 € [(85.000 € x 30 %) - (5566,33 x 2) - (2 x 2336 €)]. Ce second montant étant supérieur au premier, c'est celui-ci qu'il faut retenir.

D'autres correctifs sont appliqués à l'impôt brut

Une décote est ensuite pratiquée si l'impôt est inférieur à 878 €. Elle est égale à la différence entre 439 € et la moitié de l'impôt. Ainsi, si votre impôt s'élève à 700 € avant décote, celle-ci sera de 89 € (439 € - 350 €). Soit, au final, un impôt de 611 € (700 € - 89 €). Le fisc déduit alors les éventuelles réductions d'impôt: frais de scolarité, dons aux œuvres, investissement Scellier... Puis il ajoute les impositions déjà calculées selon un taux forfaitaire, et les éventuelles reprises de réductions d'impôt (pour rupture d'un engagement locatif, notamment).

C'est à ce stade qu'est calculée la nouvelle taxe exceptionnelle sur les hauts revenus. Viennent ensuite s'imputer les crédits d'impôt (frais de garde des enfants, crédit d'impôt développement durable...). Si leur montant dépasse celui de l'impôt, l'excédent est remboursé au contribuable.

Notez que la plupart des avantages fiscaux sont soumis au plafonnement global des «niches fiscales». Son montant est fixé en 2012 à 18.000 €, majorés de 6 % du revenu imposable. Au final, l'impôt calculé n'est perçu que si son montant excède 61 €.

Combien allez-vous payer d'impôts? Consultez notre tableau pour une estimation.

LIRE AUSSI:

» Déclaration de revenus 2011: mode d'emploi

» Les nouvelles règles pour déclarer vos revenus (Le Particulier)

SERVICE:

» Calculez votre impôt sur le revenu, avec notre simulateur (Le Particulier)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.