1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cinq choses à retenir sur Paul Delouvrier, père des villes nouvelles

Le Figaro15/07/2017 à 06:00

SAGA - Retrouvez tout au long de l'été dix grandes figures françaises de l'immobilier, en partenariat avec le Crédit Foncier. Le deuxième épisode de cette saga est consacré à Paul Delouvrier.

Vous aviez sans doute déjà identifié son nom sur une plaque de rue, sur un gymnase ou un établissement scolaire, mais savez-vous vraiment qui est Paul Delouvrier? La saga estivale des figures françaises de l'immobilier proposée par le Crédit foncier vous permettra de faire le point sur l'héritage sur celui qui a piloté la mise en place des villes nouvelles en Ile-de-France. Parmi une multitude d'informations et d'anecdotes (à retrouver ici en intégralité) sur ce résistant entré au Commissariat général au Plan en 1946 et devenu préfet en 1966, Le Figaro Immobilier vous propose sa sélection de cinq éléments marquants.

1. Mettre fin au «bordel»

Le boom économique des Trente Glorieuses (1945-1974) s'est accompagné d'une explosion de la population en région parisienne, passant de 6,6 millions d'habitants en 1946 à 9,2 millions d'habitants en 1968. Un déséquilibre entre Paris et sa périphérie qui génère une pénurie de logements, de terrains à bâtir et une circulation anarchique. Une situation qui aurait poussé le général De Gaulle à déclarer: «Delouvrier, mettez-moi de l'ordre dans ce bordel!», lors d'un survol de la région parisienne en hélicoptère. La mission qu'il a confiée à Delouvrier, fondateur de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région, consiste à remédier à ce déséquilibre et à absorber l'afflux de populations nouvelles.

2. L'équivalent de quatre fois Paris

Pas moins de 40.000 hectares ont été acquis pour fonder les villes nouvelles en Île-de-France. Avec cette superficie équivalente à quatre fois Paris intra muros, Paul Delouvrier a pu créer cinq nouveaux centres urbains dans les banlieues existantes: Évry et Sénart au sud, Cergy-Pontoise au nord-ouest, Saint-Quentin-en-Yvelines à l'ouest et Marne-la-Vallée à l'est. Ces villes nouvelles avaient pour vocation d'améliorer la qualité de vie de ses habitants: «L'urbanisme doit s'efforcer de répondre à une vision moins partielle de l'homme», ainsi que le précise Paul Delouvrier dans le texte fondateur du Schéma Directeur de l'Aménagement et d'Urbanisme de la région de Paris. Au passage, cette région de Paris est entièrement réorganisée et rebaptisée Ile-de-France en 1976. Elle passe de 3 départements (Seine-et-Marne, Seine-et-Oise et Seine) aux six départements de la petite et de la grande couronne que nous connaissons actuellement.

3. Transports, loisirs et espaces naturels

Les villes nouvelles créées en région parisienne, tout comme Villeneuve d'Ascq dans le Nord, L'Isle d'Abeau en Rhône-Alpes, Val-de-Reuil en Haute-Normandie ou Étang de Berre en Provence répondent à quatre idées principales. Il s'agit de créer de nouveaux pôles d'emplois pour rapprocher domicile et travail tout en proposant de nombreux services et loisirs grâce à des infrastructures adaptées (services administratifs, préfectures, universités, commerces, marina, base de loisirs...). Un accès rapide à la capitale ou à la grande ville voisine est essentiel. C'est à cette époque qu'est achevé le boulevard périphérique parisien et qu'est mis en place le réseau express régional (RER).

4. Le précurseur de La Villette

Après les villes nouvelles, Paul Delouvrier termine sa carrière en tant que premier président du Parc de la Villette. Un poste qui lui permettra de créer la Cité des sciences et de l'industrie, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris ainsi que de la Cité de la musique de Paris.

5. Un homme du mouvement pour le PDG de Grand Paris Aménagement

«Plus qu'un héritage, Paul Delouvrier laisse un état d'esprit: celui d'être toujours en mouvement, au service des enjeux urbains des territoires où nous intervenons», estime Thierry Lajoie, PDG de Grand Paris Aménagement. Un modèle qu'il tente d'appliquer à sa propre structure qui «s'adapte, se modernise, se réinvente pour être un opérateur au cœur des enjeux sociaux, environnementaux et économiques qui sont les nôtres».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.