1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chute spectaculaire des crédits immobiliers
Le Figaro25/10/2012 à 21:33

Les taux des prêts immobiliers, qui ont reculé de 0,52 % depuis mars, sont très proches du plus bas historique de l'automne 2010 (3,25 %). » Crédit immobilier : l'effondrement se poursuit

Du jamais-vu! Le montant des crédits immobiliers accordés par les banques a plongé de plus de 24 % au troisième trimestre par rapport à la même période de 2011! Sur les neuf premiers mois de l'année, la chute est encore plus brutale, avec une baisse de 30,5 %. Elle atteint même 38,9 % pour les financements de logements anciens, selon la dernière étude de l'observatoire Crédit Logement/CSA, publiée jeudi. «Une chute d'une telle ampleur et d'une telle rapidité, on ne l'a jamais connue», note Michel Mouillart, professeur d'économie à Paris-Ouest et auteur de l'étude. Pourtant, les ménages se sont rarement endettés dans d'aussi bonnes conditions. Les taux des prêts immobiliers, qui ont reculé de 0,52 % depuis mars, sont ainsi très proches du plus bas historique de l'automne 2010 (3,25 %). Les particuliers empruntent aujourd'hui en moyenne à 3,38 % (hors assurance).

Mais cela ne suffit pas. La peur du chômage, les inquiétudes sur le pouvoir d'achat et la disparition du prêt à taux zéro (PTZ) pour les acquisitions dans l'ancien dissuadent les acheteurs potentiels. Sans oublier bien sûr, des prix de la pierre élevés et qui dans l'ensemble ne baissent pas beaucoup. Les ménages les plus jeunes et les plus modestes sont les plus affectés par ces nouvelles donnes.

Le nombre de transactions dans l'ancien, devrait chuter de plus de 20 % en 2012 selon Michel Mouillart, qui table sur 550.000 ventes contre 700.000 l'an dernier. «Le marché ne se redressera pas dans les mois qui viennent vu l'ampleur de la crise», poursuit-il. Les ménages souscrivent aussi moins de crédits à la consommation. Leur volume a chuté de 11,2 % en septembre (par rapport à septembre 2011) selon l'Association française des sociétés financières (ASF). Les prêts destinés à l'achat d'une voiture neuve ont plongé de 15,8 % en septembre et les prêts personnels de 15,4 %.

LIRE AUSSI:

» Immobilier: ça bouge en banlieue parisienne?

» Crédit immobilier: l'effondrement se poursuit

32 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • goldor1
    26 octobre15:05

    Les rigolos pensent que l'immobilier va continuer de monter.Laissons les rêvez!.Le crédit est pas cher mais le crédit est en chute libre.Le temps joue pour les acheteurs,soyons pas pressé contrairement aux retraités.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer