Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Chèque énergie : comment bénéficier du dispositif renforcé par le gouvernement
information fournie par Boursorama avec Newsgene15/11/2018 à 14:30

(Pixabay / ri)

(Pixabay / ri)

Le Premier ministre a annoncé ce mercredi 14 novembre le renforcement du chèque énergie à partir du 1er janvier 2019. Cette aide, qui concerne actuellement 3,6 millions de foyers, devrait être élargie pour toucher 5,6 millions de ménages l'an prochain. Son montant s'élèvera à 200 euros en moyenne à partir de 2019 contre 150 aujourd'hui.

Versé aux Français les plus modestes, le chèque énergie va être étendu à 2 millions de foyers supplémentaires à partir de janvier 2019. Ce coup de pouce aux ménages pour payer leur facture énergétique sera ainsi accessible à 5,6 millions de Français a annoncé le Premier ministre, Edouard Philippe, ce mercredi 14 novembre sur RTL. Autre bonne nouvelle, alors que le montant est actuellement en moyenne de 150 euros, il va passer à 200 euros.  

Après une expérimentation concluante dans quelques départements en 2016, le chèque énergie remplace, depuis janvier 2018, les tarifs sociaux du gaz (TSS) et de l'électricité (TPN). Il permet de payer le gaz et l'électricité donc mais aussi d'autres sources d'énergie utilisées pour le chauffage, comme le fioul, le bois ou encore le GPL. Il peut également être utilisé pour financer une partie des travaux d'économie d'énergie chez soi, note LCI.

Les bénéficiaires n'ont rien à faire

Les bénéficiaires n'ont rien à faire. C'est l'administration fiscale qui détermine quels sont les foyers fiscaux qui sont éligibles. Un seul chèque énergie, sous forme papier ou dématérialisée, est émis par année civile, précise la chaîne d'info.

Les foyers ont jusqu'au 30 avril de l'année suivant son émission pour l'utiliser. Cette aide est réservée aux Français en situation de précarité énergétique, soit ceux qui consacrent plus de 10% de leur budget pour payer leur facture d'énergie.

Entre 98 et 277 euros

Aujourd'hui, pour bénéficier du chèque énergie, il faut toucher un revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation inférieur à 7 700 euros, détaille LCI. Une personne seule constitue une unité de consommation, une deuxième personne ajoute 0,5 unité de consommation, puis chaque personne supplémentaire 0,3 unité.

Un foyer composé de deux enfants ne doit ainsi pas dépasser un revenu fiscal de référence de 16 170 euros (2,1 x 7 700). Dans ce cas, l'aide est au minimum de 76 euros. Cette aide varie aujourd'hui de 48 euros à 227 euros en fonction des revenus et de la composition du foyer.

Selon les informations de Capital, le seuil passera de 7 700 euros à 10 700 euros pour toucher deux millions de foyers supplémentaires. Le montant du chèque variera entre 98 et 277 euros.
 

2 commentaires

  • 15 novembre15:22

    le monde semble aimer ça..


Annonces immobilières