Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cette ville-fantôme est la troisième plus grosse cité de Californie

Le Figaro11/12/2015 à 18:22

VIDÉO - En plein désert Mojave, California City créée en 1958 est en surface la 3e ville de Californie. Mais après une vague de spéculation, le développement n’est jamais venu et la cité ne compte que 14.000 habitants.

Cinquante ans après ses rêves de grandeur, California City est quasiment une ville-fantôme attirant surtout les curieux et les touristes. Et pourtant, en 1958, en plein âge d’or de la Californie, Nathan Mendelsohn fonde de gros espoirs sur cette ville nouvelle. Ce professeur devenu promoteur avait alors acheté 330 km² de terrain dans le désert Mojave, à une centaine de kilomètres de Los Angeles. A terme, il avait planifié le développement de la cité sur 520 km² et comptait bien rivaliser avec les principales agglomérations du pays.

Comme le relate dans sa vidéo le YouTubeur américain Tom Scott, rien ne s’est déroulé comme prévu. Les investisseurs sont bien venus dans un premier temps attirés par les perspectives d’enrichissement de cette nouvelle villes percées de larges avenues fleurant bon le triomphe de l’automobile, avec son Cadillac Boulevard, son Volvo Drive, ou sa Dodge Street. Mais après la vente de dizaines de milliers de lots, l’enthousiasme des spéculateurs n’a finalement été qu’une folie passagère.

Prison et fans de Mad Max

La plupart des parcelles n’ont jamais été bâties et bon nombre d’entre elles sont même redevenues propriété de l’Etat, les propriétaires préférant ne plus avoir à régler leur taxe foncière. Parmi les rares installations achevées dans cette ville-fantôme: son «Central Park», une oasis de verdure de près d’un kilomètre carré au cœur de la cité et que Nathan Mendelsohn a développé en s’inspirant du célèbre parc de Manhattan. L’endroit plutôt plaisant n’avait pourtant pas réussi à attirer plus de 7000 habitants au milieu des années 70 et aujourd’hui encore, la ville compte à peine 14.000 personnes vivant sur place.

Malgré tout, les promoteurs et propriétaires locaux n’abandonnent pas totalement l’idée d’un futur plus radieux pour California city. En attendant, la cité tire profit comme elle peut de son statut de ville-fantôme. Elle accueille ainsi depuis 2014 une vaste prison et attire désormais tous les ans un rassemblant de fans du film Mad Max qui y ont trouvé le lieu idéal pour recréer l’atmosphère de la saga.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.