1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cette start-up associe à chaque offre d'emploi un logement temporaire
Le Figaro04/07/2018 à 06:00

Parfaitement complémentaire du nouveau bail mobilité, une start-up combine offre d'emploi et logement temporaire. Elle vise à séduire et rassurer les propriétaires tout en facilitant la vie des demandeurs d'emploi.

Adopté il y a un mois, le bail mobilité (de 1 à 10 mois) censé répondre au besoin de mobilité des jeunes actifs va devoir séduire les propriétaires pour prouver son efficacité. Une start-up du nom de Keeseek pourrait bien donner un coup de pouce à cette formule. Son idée? Associer en ligne des offres d'emploi (internes ou externes) avec des offres de logements meublés. Un service qui devrait faciliter la vie des salariés fraîchement recrutés ou mutés.

» LIRE AUSSI - Face aux mesures anti-Airbnb, la location meublée séduit à nouveau

«Le logement est l'un des plus gros freins à la mobilité, souligne Marie-Pierre Mahé, cofondatrice de Keeseek, rendant certains postes difficiles à pourvoir et poussant certains candidats à refuser des postes intéressant. Avec notre plateforme en ligne ou notre appli mobile nous comptons bien fluidifier le marché de l'emploi.» Une démarche qui a séduit la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier) puisqu'elle soutient la start-up via son incubateur Fnaim Lab et qui a été remarquée par le secrétaire d'États auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, venu assister à la signature de la charte du Fnaim Lab avec ses cinq premières start-up, dont Keeseek.

Apaiser les relations entre propriétaires et locataires

«Le bail mobilité s'inscrit pleinement dans notre vision du rôle du parc privé locatif et permet à la Fnaim de soutenir une politique publique», explique Jean-Marc Torrollion, président du syndicat professionnel. «Pour sortir de notre très grave problème de logement, il faut absolument cesser cette folie furieuse consistant à opposer locataires et propriétaires, estime Julien Denormandie. Le bail mobilité protège les deux et correspond à leurs besoins. Il évite de laisser un logement vacant si le propriétaire veut l'utiliser moins d'un an, il est automatiquement couvert par la garantie Visale aussi bien pour les loyers que pour une remise en état éventuelle tout en évitant de possible abus par son côté non reconductible.» Concrètement, la plateforme s'est rapprochée de Pôle emploi et de nombreux employeurs tout en engrangeant pas moins de 17.000 logements meublés disponibles. Reste ensuite à faire coïncider les deux.

À noter: aux côtés de Keeseek, la première sélection du Fnaim Lab, intègre diverses start-up proposant chacune une approche originale de l'immobilier. Entre Kadran qui promet la transparence des prix grâce à son système d'enchères (notamment inversées, à prix descendant), ou encore MeilleureCopro qui accompagne les copropriétés pour réduire leurs dépenses sans oublier GarantMe, qui facilite l'accès au marché du logement aux étudiants étrangers ou encore Permettez-moi de construire qui digitalise et accélère l'obtention du permis de construire sans oublier Cherchemonnid.com qui inverse les modalités de recherches d'un logement.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer