Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cette église en fer va être transformée en studio d'enregistrement

Le Figaro 07/05/2015 à 15:34

EN IMAGES - Léonore Scherrer, mannequin et fille du couturier Jean-Louis Scherrer vient d’acheter pour 250.000 euros une église en fer en Lorraine. Elle compte y installer un studio d’enregistrement.

L’église en fer, emblématique du bassin sidérurgique lorrain, construite dans les années 30 par la famille Wendel a trouvé preneur. La vente de l’église Sainte-Barbe de Crusnes (Meurthe-et-Moselle) à Léonore Scherrer, mannequin et fille du couturier Jean-Louis Scherrer vient en effet d’être officialisée. A défaut de conserver sa vocation cultuelle ou de servir d’habitation comme un nombre grandissant d’église, celle-ci devrait faire office de studio d’enregistrement.

«Le bâtiment était en vente depuis près de deux ans, rappelle Gilles Larosée, chez Patrice Besse, le réseau d’agences immobilières qui s’est chargé de la vente, l’un des seuls à proposer plusieurs biens immobilier de ce type. Une autre personne s’y était intéressé pour y installer un musée mais le prix qu’elle proposait était trop faible.» La bâtisse était affichée à 250.000 euros, un prix courant pour ces constructions atypiques.

Festival de musique métal

Un tarif qui reste au final assez faible au vu des près de 500 mètres carrés de surface de l’ensemble. Et surtout, les lieux ont bénéficié d’une large rénovation mêlant fonds publics et mécénat (famille Wendel et dons de particuliers) ayant coûté près de 10 fois plus cher: 2,4 millions d’euros! Une chose est sûre, cette construction unique des année 30 entièrement réalisée en fer nécessitera un entretien attentif de son propriétaire, d’autant que le bâtiment est classé monument historique.

«La nouvelle propriétaire a évoqué son souhait d’y effectuer des enregistrement pour son label de musique», explique Gilles Larosée. Clin d’oeil à sa vocation sidérurgique, Crusnes accueille ce samedi 9 mai le festival Musik d’en Fer, mélange de musiques rock et metal. Avec la nouvelle propriétaire de l’église, le village devra sans doute s’habituer à une programmation un peu plus lyrique même si les projets de Léonore Scherrer n’ont pas encore été dévoilés.

L’arrivée du mannequin parisien est diversement appréciée par les habitants. Certains se désolent de voir partir dans le privé un élément du patrimoine des mineurs tandis que d’autres rappelle que beaucoup d’argent a déjà été investi dans la restauration de ce patrimoine. Mais la plupart se résignent dans la mesure où ni l’évéché ni les collectivités locales n’ont plus les moyens aujourd’hui d’entretenir les lieux.

Dès la mi-mai, Léonore Scherrer a prévu de rencontrer le maire de Crusnes, Alain Eckel, et sans doute de préciser ses projets. Loin d’un coup de folie, l’achat de cette église semble tout à fait cohérent dans le parcours de l’énigmatique mannequin. Celle qui est également styliste a lancé en 2010 une ligne de vêtement de deuil et évoquait déjà son souhait d’enregistrer un album de musiques de cérémonies. Confirmant ses goûts gothiques, elle a créé l’an dernier deux sociétés coup sur coup. L’une s’appelle «Leonor Coeffin pompes funèbres» (du nom de sa mère NdlR) tandis que l’autre se dénomme: Leonore Coeffin pompes baptismales et est décrites au registre des sociétés comme un «organisateur de foires, salons professionnels et congrès». Tout un programme.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.