Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ces fausses villes créées pour des tests civils ou militaires

Le Figaro14/08/2015 à 17:26

EN IMAGES - Décors de cinéma en carton pâte ou bâtiments ultra-réalistes, ces villes construites en France ou aux Etats-Unis n’ont jamais eu d’habitants. Elles servent de décor à des entraînement militaires ou à des tests industriels.

Créer ou recréer une ville de toute pièce, l’idée n’est pas neuve, seules les motivations évoluent avec le temps. Il y a près d’un siècle, les autorités françaises avaient ainsi lancé la création d’une réplique de Paris, peu après la Première guerre mondiale. Des travaux préparatoires avaient été lancés près de Maisons-Laffitte, au nord-ouest de la capitale. Alors que les bombardements aériens étaient appelés à se développer, l’idée était de leurrer les aviateurs avec de fausses constructions. Le projet reproduisait certains éléments marquants du paysage parisien: un bras de Seine, la place de l’Étoile et celle de l’Opéra, les grands boulevards… Au passage, des cibles militaires potentielles comme les gares devaient également être reproduite. Mais le projet, n’ayant pas fait la preuve de son efficacité, n’a finalement jamais été mené à jour (plus de détails ici).

En revanche, Survival Town a bien existé dans le désert du Nevada. Cette bourgade avec ses bâtiments et ses maisons peuplées de mannequins avait pour but de mesurer les effets d’une arme atomique sur un centre urbain. Si bon nombre de structures n’ont pas résisté à ce traitement, plusieurs maisons tiennent toujours debout (voir ci-dessous). Et le plus surprenant, c’est que les lieux peuvent se visiter aujourd’hui encore lors d’un tour en bus encadré par le Nevada Department of energy.

Plus proche de nous et plus récente, Joffrécourt est une création de l’armée française. Ouvert en 2006 dans le camp de Sissonne, dans l’Aisne, le Centre d’entraînement aux actions en zone urbaine de l’armée de Terre française (Cenzub) abrite cette vaste ville fictive. L’ensemble doit représenter une ville de 5000 habitants, avec des bâtiments hauts, ses zones commerciales, ses quartiers d’habitation. L’endroit reprend au passage le nom d’un ensemble de fermes qui se trouvaient sur place lors de la construction du camp. A noter: pour éviter de froisser les susceptibilités, le lieu de culte religieux de Joffrécourt est assez indéfinissable: ni église, ni mosquée ou synagogue.

Tout récemment, c’est sur le campus de l’université de Michigan qu’a été créée MCity. Cette fois-ci, cette fausse ville a une mission tout à fait pacifique: il s’agit de tester sans danger des voitures sans conducteurs. Bon nombre de constructeurs automobiles se sont associés à ce projet ainsi que le spécialiste de la cartographie Here, une filiale de Nokia. Sur quasiment 13 hectares, ce site avec ses croisements, ses feux, ses souterrains etc. permettra de tester et d’affiner toutes les innovations en matières de conduite automatisée.

Quant à Cite (Center for Innovation, Testing and Evaluation), ce n’est encore qu’un projet pour l’instant. Cette ville fictive devrait être construite dans le désert du Nouveau-Mexique et servirait elle aussi à tester une technologie du futur: les drones. Selon les initiateurs de ce lieu, la législation américaine est tellement restrictive en matière de drones que les géant tels Amazon et Google qui s’intéressent au sujet pourraient le financer. Au mieux, les travaux seraient lancés à la fin de cette année.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.