Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ces constructions d'églises qui ont illuminé 2016

Le Figaro23/12/2016 à 16:32

RÉCAP’IMMO - L’année 2016 a été marquée par bon nombre de chantiers d’édifices religieux, que ce soient des constructions ou des restaurations. Voici ceux qui vont le plus captivés au long des 12 mois écoulés.

Construire, c’est (presque) toujours un beau projet. Alors, forcément, lorsque l’on y ajoute de la foi, de l’élévation spirituelle, il y a matière à raconter de belles histoires. Ou quelques fois, de susciter la polémique. Voici quelques-uns de ces sujets, mêlant la pierre et le religieux, qui vous ont marqués en 2016.

» À 91 ans, il construit seul une cathédrale depuis plus de 50 ans

Une histoire magnifique, quasiment un conte de Noël. À 91 ans, Justo Gallego Martinez a consacré 53 ans de sa vie à construire son immense Cathédrale de Nuestra Senora del Pilar, dans la région de Madrid. Et pour cela, il a dû s’armer d’une sacrée volonté. Le frêle constructeur ne dispose ni d’une formation à l’architecture, ni de moyens humains ou financier. À la seule force de ses mains, sur son propre terrain, il construit inlassablement sa bâtisse de 8000 m² en espérant que Dieu lui prêt vie assez longtemps pour achever sa mission. Découvrez ce chantier hors norme.

» La renaissance d’une église, plus belle restauration de l’année

À défaut d’être le chantier d’une vie, faire revivre l’église du prieuré de Longefont murée pendant 170 ans, a été un sacré défi pour ses propriétaires, Agnès et François Chombart de Lauwe. Au terme de huit ans de travaux, le superbe résultat qu’ils ont obtenu a été salué par le Grand Trophée de la plus belle restauration, décerné par Propriétés Le Figaro, Le Figaro Magazine, la Fondation pour les Monuments Historiques, en partenariat avec La Demeure Historique. Découvrez en détail, photos et vidéo à l’appui, cette aventure hors norme.

» Mohamed Benzizine, le maçon qui rénove des églises depuis 43 ans

Un profil hors norme: ce chef de chantier de 65 ans rénove depuis 43 ans des édifices religieux dans la région lyonnaise. Accumulant une expérience et une connaissance très fines du travail de la pierre sur ces bâtiments bien spécifiques, il a su se rendre indispensable sur les chantiers. Si bien que cet artisan musulman a eu droit dès 2010, comme il est de tradition chez les bâtisseurs de cathédrale, à un élément décoratif à son effigie. En l’occurrence, l’une des gargouilles de la cathédrale Saint-Jean de Lyon, le caricature. Et, en 2016, ultime consécration, il a été fait chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur.

» Visitez cette immense chapelle transformée en logement

Du religieux au profane, il n’y a parfois qu’un pas. C’est le chemin qu’a suivi cette vaste chapelle nantaise, un bâtiment dont la façade est protégée au titre des Monuments Historiques mais qui n’avait plus de vocation religieuse. Alors, son propriétaire en a fait un surprenant lieu de vie qui déploie sur 708 m² une décoration contemporaine sur fond de vitraux, colonnes et autres baies ajourées. Une demeure à visiter!

» Cinq bulbes posés sur une église aux pieds de la Tour Eiffel

L’installation de la cathédrale orthodoxe de Paris, quasiment au pied de la tour Eiffel, a fait couler pas mal d’encre en 2016 et suscité quelques polémiques. D’ailleurs le sujet consacré à la finalisation du chantier avait déclenché près de 400 commentaires d’internautes. Retrouver tous les éléments de ce chantier piloté par l’architecte Jean-Michel Wilmotte.

» La cathédrale de Beyrouth rabotée pour ne pas dépasser les minarets

Dans la même veine polémique, le nouveau clocher de la cathédrale Saint-Georges à Beyrouth a suscité de vifs débats au Liban. Au cœur du centre-ville rénové, la bâtisse est voisine de la mosquée voisine, Mohammad al-Amin, voulue et financée par le défunt homme d’État Rafic Hariri, assassiné en 2005. Alors que les projets initiaux prévoyaient un clocher culminant à 75 mètres comme celui de la basilique de Santa Maria Maggiore à Rome qui lui a servi de modèle, l’archevêque maronite a préféré le faire raboter de 3 mètres. Pourquoi? Pour éviter de dépasser les 72 mètres des minarets voisins et empêcher d’attiser les querelles inter-religieuses qui minent le pays depuis des décennies.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.