Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ces cabanes à oiseaux sont (presque) de vraies maisons

Le Figaro23/12/2016 à 16:30

EN IMAGES - Monumentales, inspirées d’architectes célèbres ou peintes avec talent, ces cabanes à oiseaux sont impressionnantes. Découvrez la sélection du Figaro immobilier.

L’hiver a officiellement démarré il y a quelques jours à peine et il est donc temps de commencer à se préoccuper de ces «petits oiseaux du ciel qui ne sèment ni ne récoltent» comme le veut l’expression consacrée. Si certains se contentent de suspendre de petits filets de nourriture dans les arbres ou de répondre quelques graines, d’autres optent pour de véritables cabanes à oiseaux, voire des palaces comme ceux que nous vous présentons.

» À lire aussi: Dans cet écoquartier, un «hôtel» de 60 m² accueille les insectes

Dans la catégorie «monumental», l’Américain Thomas F. Burke qui se présente comme «concepteur-constructeur-extraordinaire (en français dans le texte) de cabanes à oiseaux chef-d’œuvre (!)» est incontestablement un champion. Alors bien sûr, il vaut mieux aimer les cabanes massives et pouvoir les soutenir sur des poteaux très stables pouvant supporter plus de 100 kg. Et aussi disposer d’un confortable compte en banque. Sa dernière création, la réplique d’une église locale avec 30 tubes de PVC pour accueillir les oiseaux et un toit rétractable pour faciliter le nettoyage est disponible à la vente pour la bagatelle de 17.000 dollars...

Décor en carton peint

Toujours est-il que ses clients n’hésitent pas à franchir le pas, comme Georges Lucas le réalisateur de Star Wars qui s’est offert en toute simplicité une réplique de sa demeure, le Skywalker Ranch, pour y accueillir les oiseaux avec tout le confort possible.

À l’inverse, Jada Fitch a opté pour des moyens minimalistes pour attirer et installer ses petits amis ailés, mais le résultat n’en est pas moins sympathique. Cette artiste et illustratrice basée dans l’Oregon passe beaucoup de temps à observer et dessiner des oiseaux. Alors tout naturellement lui est venue l’idée de coller à sa vitre de petites maisons à oiseaux en carton décorées par ses soins et agrémentées de leurs friandises préférées. Des maisonnettes fragiles qui ne sont destinées à accueillir durablement les oiseaux en hiver, juste à leur offrir une pause casse-croûte. Et au passage, elle en profite pour les photographier ou les filmer.

Et pour une cabane à oiseaux plus classique mais faisant toujours référence à de «vraies» maisons, vous pouvez chercher du côté du site (américain, toujours) Sourgrassbuilt. Cette boutique spécialisée dans la déco pour la maison propose notamment une palette de cabanes inspirées de diverses architectures. Parmi celles qui nous ont tapés dans l’œil, il y a le modèle très dépouillé, d’inspiration japonaise nommé «Maison à thé» mais aussi une sympathique version hawaïenne agrémentée de deux planches de surf, sans oublier un modèle graphique et géométrique façon Bauhaus qui s’offre le luxe d’un mur végétalisé. De quoi améliorer le quotidien des oiseaux!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.