Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ce que rapporte l'épargne

Le Figaro03/10/2011 à 12:39
Le livret A est devenu difficile à battre. Quelles alternatives quand on a rempli le sien ?

RENDEMENT Le livret A est le placement de prédilection des Français. Son rendement a été revu à la hausse le 1er août à 2,25 %. Son taux est net d'impôt et de prélèvements sociaux, ce qui constitue un avantage considérable. Plus de 210 milliards garnissaient fin août les 60 millions de livrets A ouverts par les Français. Les dépôts - intérêts compris - sont plafonnés à 15 300 euros. Le livret de développement durable (LDD, ex-Codevi) a le même taux net d'impôt que le livret A, mais les dépôts sont limités à 6 000 euros. Et il faut avoir 18 ans pour en ouvrir un.

Le PEL

Le plan épargne logement offre un rendement de 2,5 %. Les sommes déposées sont bloquées pendant quatre ans et le plafond est fixé à 61 200 euros. Chaque année, l'épargnant doit verser au moins 540 euros sur son plan. Les revenus sont soumis aux prélèvements (13,5 %) sociaux au moment de la clôture du compte. Au-delà de douze ans de détention, ils sont également soumis à l'impôt sur le revenu.

Les comptes à terme

Il s'agit d'un prêt de l'épargnant à sa banque. La durée et le rendement du prêt sont déterminés contractuellement. Effectués sur de courtes périodes allant de trois mois à deux ans, les taux de rémunération restent en principe assez bas. Une grande banque française propose aujourd'hui des taux bruts de 1,78 % pour trois mois, 1,86 % pour six mois et 1,92 % pour neuf mois (ils sont ensuite soumis à l'impôt sur le revenu ou à un prélèvement libératoire de 32,5 %).

Les livrets boostés

Principalement proposés par les banques en ligne ING, Cortal et autres Bforbank..., ils offrent des taux promotionnels de 4 % à 5 % brut (avant impôt sur le revenu ou 32,5 % de prélèvement libératoire). Mais ce taux n'est valable que pour trois à six mois.

Ces superlivrets peuvent néanmoins s'avérer intéressants puisqu'il est en général permis de retirer les sommes gratuitement et à tout moment. L'épargnant peut donc théoriquement passer d'un livret boosté à un autre pour profiter des avantages. Une activité chronophage.

L'assurance-vie

C'est l'autre placement préféré des Français : 41 % des ménages détiennent une assurance-vie et l'encours atteint 1 300 milliards d'euros. Les fonds en euros, les plus prisés des épargnants, ont offert l'an dernier une rémunération moyenne entre 3,2 % et 3,4 % (elle devrait baisser cette année).

Les contrats multisupports permettent de mieux diversifier aujourd'hui ou à terme ses investissements : ils permettent d'investir dans le fonds en euros, mais aussi dans d'autres supports, notamment des sicav actions.

Plus l'épargnant conserve son contrat, plus le régime fiscal est avantageux. Taxés comme n'importe quels revenus financiers jusqu'à quatre ans de détention, les revenus sont imposés à 15 % entre quatre et huit ans, puis à 7,5 % au-delà, après un abattement annuel de 9 200 euros pour un couple.

« Pour gérer les portefeuilles pendant la crise, nos gérants sont allés chercher des valeurs défensives » Guillaume Jonchères, PDG de Cogefi Gestion.

LIRE AUSSI :

» Des rendements plus incertains pour l'assurance-vie

» L'assurance-vie ? Indétrônable !

» Les Français épargnent davantage

» Surenchère sur les taux des livrets bancaires

» Livret A : record annuel en vue

» Où placer son épargne en temps de crise ?


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.