Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ce palace de la côte d'Azur intéresse le Qatar et la Justice

Le Figaro 09/12/2015 à 12:14

Racheté par l’ancien émir du Qatar en 2014, cet hôtel surplombant la baie de Monaco suscite les convoitises. Ses conditions de reprise avait suscité la polémique et désormais la Justice se penche sur le dossier.

Avec sa vue imprenable sur la baie de Monaco, cet hôtel en difficulté allait forcément aiguiser les appétits. Véritable nid d’aigle implanté sur les hauteurs de Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes), le Vista Palace et ses 70 chambres est au cœur de plusieurs scandales depuis ces derniers mois. Accroché à 333 mètres d’altitude, le bâtiment, ses 35.000 m² de jardin et sa sublime plage ne manquent pas d’atouts. Racheté en 2005 par un investisseur italien, Bruno Arosio, l’hôtel s’est retrouvé englué dans une procédure de redressement judiciaire liée à de gros impayés de charges sociales.

Une procédure qui a débouché, fin 2014, à la vente du bâtiment à l’ancien émir du Qatar, Hamad bin Khalifa al-Thani, moyennant 30,5 millions d’euros. Cette transaction avait fait crier au scandale les autres candidats à la reprise, dont le groupe hôtelier Maranatha, car l’offre qatarienne de reprise avaient été déposée hors délais, après toutes les autres propositions. L’offre reste néanmoins une très bonne affaire, car comme le rappelle Le Parisien, le bâtiment avait été évalué aux environs de 155 M€ par le spécialiste CBRE, en tenant compte du projet de rénovation et d’extension programmé.

Abus de pouvoir

C’est aussi Le Parisien qui dévoile qu’une information judiciaire a été ouverte fin novembre sur cette mystérieuse vente. A la demande de l’ancien propriétaire Bruno Arosio, les juges d’instruction Renaud Van Ruymbeke et Charlotte Bilger doivent éclaircir le rôle de l’administrateur judiciaire dans cette affaire. Une plainte a été déposée pour abus de pouvoir par un administrateur judiciaire, corruption active et passive et trafic d’influence commis par une personne exerçant l’autorité publique.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.