Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Carte bancaire : 5 mémos pour passer des vacances sereines

RelaxNews11/07/2014 à 10:34

Pensez à vérifier la validité de votre carte bancaire avant de partir en vacances Marcos Mesa Sam Wordley / shutterstock.com

(Relaxnews) - Il est temps de boucler les valises, car l'heure des vacances a sonné. Mais, avez-vous pensé à tous les détails, même en ce qui concerne votre carte bancaire ? Il y a bien des mémos à retenir à ce propos avant de claquer la porte. Petit brainstorming avec la Fédération Bancaire Française et Panorabanques. 

1/ Noter le numéro de téléphone pour faire opposition

En cas de pépin, vous devez téléphoner pour faire opposition afin que le voleur ne vide pas votre compte en banque, via des commandes sur internet notamment. Il est judicieux de noter au préalable ce numéro de téléphone. Sinon, est à retenir le 0892 705 705. A l'étranger, les consommateurs peuvent aussi contacter le numéro précisé sur les distributeurs de billets. 

2/ Vérifier la date d'expiration

Quelle surprise de découvrir au moment d'un achat à l'étranger que sa carte bancaire n'est plus valide. Sachez que les cartes de crédit ont une durée de validité de deux ans. A la fin de cette période, elles sont automatiquement désactivées, et toujours au 1er du mois. Il est donc impératif de contacter sa banque avant de partir en vacances. 

3/ Relever les plafonds de retraits et de paiements

Non, vos retraits et vos paiements ne sont pas réalisables à l'infini. Les banques établissent des plafonds, que vous pouvez relever sans souci, auprès de votre conseiller. Le mieux est de le contacter pour connaître ce niveau, pour le changer si besoin. Si vous quittez la France, sachez que les limites de retraits ou de paiements peuvent être inférieures à celles pratiquées en France.

Pour rappel, les plafonds varient selon les cartes, généralement entre 500 euros pour une carte classique et 3.000 euros pour une carte très haut de gamme. Ils sont calculés par période de sept jours glissants. En ce qui concerne le seuil de paiement, le fonctionnement diffère. Il est calculé sur une période de trente jours glissants. Une carte classique dispose généralement d'une capacité comprise entre 1.500 euros et 3.000 euros. 

4/ Se renseigner sur les services d'assistance liés à la carte bancaire

Souvent, les cartes bancaires comprennent des services d'assistance médicale et/ou de rapatriement, ou bien même une assistance individuelle accident voyage. En cas d'accident ou de maladie lors de votre séjour, le rapatriement est obligatoirement assuré. A noter qu'il est impératif de contacter l'assistance de sa carte avant d'engager la moindre dépense. 

5/ Savoir si la carte bancaire s'utilise à l'étranger

Tous les commerçants à l'étranger n'acceptent pas toujours la carte de crédit. Vous serez donc obligés de réaliser des retraits. Pensez également à consulter les coûts de retraits et de paiements. Hors zone Euro, les commissions de paiements sont fixes, entre 1 et 3 euros par opération, auxquelles il faut ajouter une commission variable, de 2 à 3% par paiement. Pour les retraits, la règle est la même, à la différence que la commission fixe se situe entre 2 et 4 euros par paiement. 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.