Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Carrefour lance la marque «Tous AntiGaspi» pour les produits moches

Le Figaro03/12/2015 à 13:52

INFO LE FIGARO - Le distributeur élargit sa gamme de produits déclassés et renforce son partenariat avec le collectif Les Gueules cassées, qui promeut les produits non calibrés pour les rayons des supermarchés afin de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Après le camembert Gégé, produit par la laiterie Gillot (dans l'Orne) et distribué dans 228 de ses hypermarchés, Carrefour s'apprête à élargir sa gamme de produits «moches». En janvier 2016, des céréales du petit-déjeuner arriveront dans les rayons du distributeur dans la région nord-est. En amont de ce lancement commercial, le groupe en profite pour déployer une nouvelle marque qui permettra d'identifier son offre de produits déclassés. Selon nos informations, Carrefour proposera cette gamme sous l'étiquette «Tous AntiGaspi», en partenariat avec le collectif Les Gueules cassées, qui met en place des solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire. La marque «Tous AntiGaspi» reprend ainsi le logo de la petite pomme édentée et tachée des Gueules cassées, dont les produits font un carton en France.

«Pour être vendu dans nos magasins sous cette marque, un produit devra respecter six critères très précis», précise Bertrand Swiderski, directeur RSE du groupe Carrefour. Concrètement, il doit «avoir été élaboré selon la même recette et offrir les mêmes garanties de sécurité alimentaire» que son équivalent parfaitement calibré. La gamme s'appuie aussi sur la production locale. «Les produits sont vendus dans des magasins situés dans la région de l'usine», souligne le responsable. Ils sont aussi commercialisés moins chers, avec un rabais d'environ 30%. Et surtout, Carrefour ne garantit pas que ces produits seront en permanence dans les rayons: «Par définition, ces produits sont des accidents de production. Il est hors de question de systématiser la production de produits moches!»

La gamme «Tous AntiGaspi» doit «apporter une vraie solution au gaspillage alimentaire, en proposant des denrées qui auraient été jetées, non pas des produits qui pourraient être réutilisés par ailleurs». Bertrand Swiderski exclut par exemple les biscuits brisés, «que les biscuiteries peuvent fournir à la pâtisserie industrielle, très demandeuse de brisures de biscuits». Enfin, conformément au concept des Gueules cassées, Carrefour s'engage à reverser 1 centime pour chaque produit de la gamme acheté à des associations de l'aide alimentaire, via le fond de solidarité Microdon.

Carrefour a déployé dans tous ses magasins une politique globale antigaspillage il y a trois ans. «Cette marque est une étape supplémentaire de notre engagement de lutter contre le gaspillage alimentaire», souligne Bertrand Swiderski. Le groupe a notamment allongé les dates limites de consommation sur plus de 300 de ses produits. «Notre objectif pour 2016 est de mobiliser tous les acheteurs et fournisseurs du groupe autour de l'offre ‘Tous AntiGaspi'.»

Le monde de la finance s'intéresse aussi aux Gueules cassées

De son côté, Nicolas Chabanne, le fondateur du collectif Les Gueules cassées, se réjouit du lancement de la marque «Tous AntiGaspi» chez Carrefour. «La petite pomme devient un vrai repère antigaspillage pour les consommateurs», se félicite-t-il. D'autres distributeurs ont adopté la démarche du collectif, comme Monoprix, sous le nom «Quoi ma gueule?» ou Leclerc, qui vend des produits «Gueules cassées». Le succès des Gueules Cassées dépasse maintenant les frontières. «Le dispositif arrive aux États-Unis, sous le nom Ugly Mugs, et en Allemagne en cette fin d'année», indique Nicolas Chabanne.

Le collectif vient aussi d'annoncer qu'un fonds d'investissement américain, Global Emerging Markets (GEM), va investir 6 millions d'euros dans le développement du concept en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et au Moyen-Orient. «Signe que la finance s'intéresse à notre solution durable, BNP Paribas va également soutenir notre développement dans le cadre d'un partenariat en France», souligne le fondateur des Gueules cassées.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.