Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Carburants: des prix en baisse pour les grands départs en vacances

Le Figaro01/07/2016 à 12:27

Les prix du gazole et du sans plomb reculent ou stagnent ces derniers jours. Mais la hausse des cours du baril de brut pourrait bien changer la donne dans les prochains mois.

C'est parti pour les juillettistes! Ce vendredi signe le début des vacances pour certains chanceux. Il est aussi synonyme de longs voyages en voiture, comme l'indique le drapeau orange dressé par Bison Futé dans le sens des départs aujourd'hui (il est même rouge en Ile-de-France). Au moment d'aller faire le plein, les vacanciers pourront au moins constater que les prix à la pompe sont restés stables ces derniers jours, voire en légère baisse. Ainsi, selon Carbeo, les prix du gazole stagnent depuis une semaine et s'affichent à 1,150 euro/litre. Le sans plomb 95 baisse de 0,3 centime sur la même période à 1,346 euro/litre. Le sans plomb 98 en revanche est en légère hausse (+0,2 centime/litre) à 1,402 euro/litre, tout comme le sans plomb 95-E10 qui s'affiche à 1,324 euro/litre (+0,4 centime).

Les prix ont baissé depuis leur remontée de la fin du mois de mai. Deux événements avaient contribué à augmenter les prix à la pompe pendant cette période. Tout d'abord, une remontée des cours du pétrole avec un baril de Brent qui franchissait à la hausse la barre symbolique des 50 dollars (le WTI s'en était rapproché pour finalement l'atteindre début juin), rendant inévitable une hausse à la station-service. Mais la France était aussi touchée, fin mai, par une pénurie de carburant. Comme le dénonçaient les automobilistes, certains pompistes en avaient profité pour donner un coup d'accélérateur aux prix. D'après 60 millions de consommateurs, 33 stations avaient par exemple augmenté le prix du gazole de plus de 10%.

Hausse des cours du baril en vue

Même si les prix ont reflué depuis, ils restent éloignés des plus bas touchés en début d'année. En janvier, le litre de gazole tournait autour de 1 euro le litre et avait même chuté sous ce seuil. Il ne faudra pas s'attendre à le voir retomber aussi bas dans les mois qui viennent. Même si les prix du baril sont revenus sous les 50 dollars ces derniers jours, notamment après l'annonce du Brexit, les analystes n'imaginent plus les prix du pétrole dégringoler à nouveau. Depuis le début de l'année, ils affichent une hausse de l'ordre de 30%.

Les investisseurs sont en ce moment optimistes. Ils sont notamment confiants dans la disposition des banques centrales à soutenir l'économie après le choc du Brexit. Ils ont aussi balayé les perspectives de hausse rapide des taux d'intérêt américains qui aurait pu soutenir le dollar et donc renchérir les prix du baril libellés dans cette devise.

Ils veulent également croire à un rééquilibrage prochain de l'offre, dont l'excès plombe les marchés depuis plusieurs mois. Au-delà des interruptions inattendues de la production -comme les incendies au Canada ou les violences au Nigeria entre le gouvernement et les groupes rebelles responsables de nombreux sabotages d'installations pétrolières-, ils s'attendent à une baisse de production aux États-Unis où les faillites se multiplient.

«La baisse rapide de production liée à l'exploitation des pétroles de schiste laisse augurer une possible accélération de la baisse de production. En effet, la forte baisse du nombre de forages aux USA ces derniers mois devrait logiquement être suivie, dans les 12 à 18 mois, d'une baisse comparable dans la production», estime Benjamin Louvet, gérant matières premières, chez OFI AM. Ce dernier table sur un pétrole à 60 dollars en fin d'année. Finies, donc, les prévisions de certains experts qui pariaient sur un baril à 20 dollars...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.