1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Canicule : un pic de consommation électrique attendu ce jeudi
Le Figaro26/07/2018 à 10:15

À 13 heures précisément, RTE prévoit une consommation électrique de 58,1 gigawatts (GW), en France, ce jeudi. Ce pic est en partie attribué aux très fortes chaleurs.

Les pics de consommation en électricité ne sont pas seulement réservés au mois d'hiver. RTE (Réseau de transport d'électricité) s'attend en effet à atteindre un maximum de consommation à 13 heures précises, ce jeudi. Dans le détail, la consommation en France devrait ainsi s'établir à 58,1 gigawatts (GW). Plusieurs facteurs sont pointés du doigt, à commencer par les fortes chaleurs. Dix-huit départements ont en effet été placés en vigilance orange en raison de la canicule. Des températures comprises entre 34 et 37°C sont attendues, avant qu'elles ne redescendent un peu ce week-end.

» LIRE AUSSI - Les bons gestes à adopter pendant la canicule

«La consommation d'électricité augmente en fonction de la température et fortes chaleurs, et cela est dû à l'utilisation des ventilateurs, et des climatisations», a expliqué Frédéric Charlet, directeur du Centre National d'exploitation du Système RTE, au micro d'Europe 1, jeudi matin. «Quand on prend un degré, la consommation d'électricité augmente de 500 mégawatts». À titre de comparaison, la chute d'un degré en hiver entraîne un bond de consommation évalué à 2400 mégawatts, rappelle Le Parisien-Aujourd'hui en France . En février 2012, la vague de froid a ainsi entraîné un pic historique à 101.600 mégawatts.

En août, «tout le monde sera en vacances»

Autre donnée à prendre en compte, l'activité économique, qui est loin de s'être arrêtée en période estivale. «13 heures correspond à la conjonction de plusieurs événements: les ordinateurs continuent à fonctionner, le tertiaire et les industries continuent à fonctionner, les ventilateurs et les climatiseurs tournent à plein à ce moment-là, car c'est la période de plus forte chaleur», détaille Frédéric Charlet. «C'est également l'heure de manger. Les ménages se font à manger, utilisent les plaques, utilisent les fours, les frigos sont ouverts, refermés, ce qui amène des consommations d'électricité supplémentaire à ce moment-là».

Faut-il craindre de nouveaux records de consommation si la canicule persiste au mois d'août? «Le début du mois d'août devrait être encore plus chaud, mais pour le coup, tout le monde sera en vacances, ce qui devrait normalement compenser», a expliqué RTE au quotidien. Pour rappel, le dernier record estival date de juin 2017. La filiale d'EDF assure que l'approvisionnement sera assuré : «Même dans ces moments un peu plus délicats, nous ne rencontrons aucune difficulté particulière, grâce une anticipation de tous les instants».

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer