Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Calendrier de la taxe foncière 2016

Boursorama avec Pratique.fr20/06/2016 à 10:05

Propriétaires de biens immobiliers, n’oubliez pas de régler votre taxe foncière ! Si vous êtes perdu dans les dates, voici quelques repères chronologiques pour faciliter votre démarche et vous acquitter à temps de cet impôt local.

Septembre 2016 : réception de l’avis d’imposition

Les services fiscaux procèdent à l'envoi des avis d'imposition de la taxe foncière 2016 au cours du mois de septembre. Comme l'administration échelonne ses envois tout au long de la rentrée 2016, la date de réception varie. Les contribuables qui ne sont pas mensualisés reçoivent leur avis d'imposition de la taxe foncière dès la fin du mois d'août 2016. Les autres contribuables doivent patienter jusqu'au 15 septembre 2016 pour recevoir leur avis. Avant la fin du mois de septembre, tous les propriétaires doivent avoir été notifiés.
Attention à ne pas confondre l’avis de taxe foncière avec la taxe d'habitation, que le fisc vous envoie environ un mois plus tard. Si vous ne recevez pas votre avis, ou que vous perdez le document, contactez votre centre d’impôt. Ne prétendez pas simplement qu’il n’existe pas. Les pénalités en cas de défaut de paiement peuvent être lourdes.

Octobre 2016 : attention aux dates limites !

Les dates limites et les délais de paiement varient selon la situation de chaque contribuable. Pour un paiement par courrier, la date limite de paiement de la taxe foncière 2016 est arrêtée au 17 octobre 2016. Pour un paiement en ligne, vous bénéficiez d'un délai de 5 jours supplémentaires jusqu’au 22 octobre 2016.
Le règlement de votre taxe foncière s'effectue en une fois. Mais il est possible de mettre en place un prélèvement mensuel. Pour en faire la demande, envoyez votre avis d'imposition accompagné d'un RIB à votre centre des impôts. La mensualisation peut également être réalisée en ligne.

Les cas particuliers

Si vous constatez que vous n'avez pas reçu votre avis de taxe foncière à la fin du mois de septembre 2016, il vous incombe de prendre contact avec votre centre des impôts dans les plus brefs délais. Pour plus de facilité, vous pouvez également vérifier votre situation directement en ligne sur le site des impôts. Une fois connecté à votre espace personnel, vous pouvez consulter votre situation fiscale personnelle. Vous trouverez votre avis de taxe foncière 2016 en ligne dans la rubrique « Mes documents ».Si vous n'avez accès à aucun avis d'imposition, vous bénéficiez peut-être d'une exonération. Pour vous en assurer, contactez votre centre des impôts qui pourra vous le confirmer ou rectifier l’erreur dans le cas contraire.

Trucs & Astuces

Lorsqu'un appartement ou une maison appartient à plusieurs propriétaires en indivision, les services des impôts envoient l'avis de taxe foncière seulement au premier titulaire. Les autres indivisaires ne le reçoivent pas, même s'ils sont redevables de la taxe foncière au titre de l'indivision. Il est possible de désigner un indivisaire comme destinataire des avis. Pour cela, il suffit d'adresser au centre des impôts concerné une demande écrite que tous les propriétaires de l'indivision auront signé. Une fois cette démarche effectuée, vous avez l'assurance que l'administration fiscale s'adressera à la personne désignée. La taxe foncière sera réglée en temps et en heure, en évitant toute majoration pour cause de délais non respectés.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.