Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ça chauffe dans le XVIe autour du projet de camp de migrants

Le Figaro 11/03/2016 à 13:34

La construction d’un centre d’hébergement fait polémique depuis plusieurs mois. Une pétition compte désormais plus de 40.000 riverains. Une réunion publique aura lieu ce lundi.

Un centre d’hébergement pour sans-abri et migrants en lisière du bois de Boulogne? Une perspective qui affole le très chic XVIe arrondissement, plus de 40.000 riverains ayant signé une pétition contre un «nouveau Sangatte», avant une réunion publique lundi qui s’annonce houleuse. Le XVIe arrondissement, ses immeubles cossus, son bois verdoyant et entre les deux... son centre d’hébergement, six bâtiments modulaires installés sur une allée qui sera fermée à la circulation. Un projet porté par la mairie de la capitale, qui devrait permettre à 200 personnes d’être logées d’ici cet été pour trois ans mais qui fait tousser une partie de leurs futurs voisins.

«C’est un endroit qui n’est pas fait pour habiter», avance Christophe Blanchard-Dignac en désignant l’allée des Fortifications, en bordure du bois, où circulent cyclistes et autos. Cet ex-PDG de la Française des jeux s’est mué en défenseur de l’environnement. Il préside la coordination pour la sauvegarde du Bois de Boulogne, vent debout contre le projet. «On est une des villes qui a le moins d’espaces verts et on les grignote», s’insurge le sexagénaire en costume vert. «C’est facile, les arbres ne se défendent pas».

Mais l’argument écologique n’est pas le seul. M. Blanchard-Dignac évoque aussi la proximité avec la piscine municipale d’Auteuil, expliquant que «des parents ont peur»: «avec les violences qu’il y a eu à Sangatte et en Allemagne...». Et il dit s’interroger aussi sur l’intégration des futurs hébergés: «est-ce que les gens seront à l’aise dans un quartier où les prix sont élevés?» Un point qui avait déjà été soulevé par les riverains, questionnés il y a quelques semaines par Le Figaro Immobilier...

Le maire LR de l’arrondissement, lui, n’y va pas par quatre chemins: si le centre d’hébergement se fait, ce sera un nouveau «Sangatte», assure Claude Goasgen en référence au centre de la Croix-Rouge qui avait rassemblé jusqu’à 800 migrants à Calais, avant d’être fermé en novembre 2002. La pétition qu’a lancée l’édile, et qui trône dans le hall de la mairie, a réuni selon lui 40.000 signatures, sur les quelque 190.000 habitants que compte l’arrondissement. «Quand je dis nouveau Sangatte, je n’exagère pas. On ne pourra pas empêcher des gens de venir s’installer», affirme le maire. «La nuit on a toutes les prostituées qui circulent... Ce n’est déjà pas très agréable. Je ne veux pas que ce soit un réservoir de gens en déshérence», assène l’élu.

Egoïstes, les habitants du XVIe? «Je ne suis pas un bourreau, j’ai proposé des contre-projets tout de suite», rétorque Claude Goasguen, évoquant l’ancien musée des arts populaires, ou des hébergements «sur des barges» sur la Seine. Dominique Versini, adjointe à la maire PS de Paris en charge de la Solidarité et de la Lutte contre l’exclusion, en appelle pour sa part à la solidarité de cet arrondissement, l’un des plus cossus de la capitale: «Sur les 9.700 places en hébergement d’urgence à Paris, il n’y en a que huit dans le XVIe», rappelle l’adjointe. «Il est normal que l’ensemble des arrondissements prennent leur part».

Face aux réticences, elle joue l’apaisement, vantant le «professionnalisme» de l’association de lutte contre l’exclusion Aurore qui gérera le centre, et l’esthétique du projet, des «blocs modulaires très jolis qui s’insèrent dans le paysage». «Dans le XVIe il y a aussi beaucoup de générosité, beaucoup d’humain», veut croire l’élue. Le président de la coordination pour la sauvegarde du Bois de Boulogne, lui, prévient: «on combattra jusqu’au dernier moment ce projet.» Idem pour les riverains, bien décidés à défendre le calme de leur quartier.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.