Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bientôt, le centre des impôts ne vous recevra plus sans rendez-vous

Le Figaro11/05/2016 à 06:00

Bercy va démocratiser le principe d'«accueil personnalisé» dans les centres des finances publiques. L'objectif est de simplifier et moderniser les échanges... en les basculant au maximum sur Internet et par téléphone.

Vers la fin des entretiens ‘physiques' systèmatiques en centre des finances publiques? Le fisc semble bien se diriger dans cette voie. «L'accueil personnalisé» est voué, d'ici à la fin de l'année, à limiter le nombre d'entretiens avec des agents, réduire les files d'attente et à privilégier les contacts par téléphone. L'usager ne pourra plus être reçu dans un centre des finances publiques sans rendez-vous pris au préalable.

Après avoir rendu obligatoire pour certaines catégories de contribuables les déclarations en ligne, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) cherche à rester dans une logique cohérente de dématérialisation. Elle a présenté son projet surnommé «Accueil personnalisé» aux syndicats de Bercy la semaine dernière. Celui-ci est déjà expérimenté depuis plus de 18 mois dans certains centres et devrait être déployé dans l'ensemble des centres de finances publiques dès l'automne.

Ne pas «se déplacer ‘pour rien'»

Ce dispositif a pour objectif premier de limiter les déplacements des usagers. «Les démarches les plus simples devront être traitées soit par un agent avancé, soit par le contribuable via des ordinateurs mis à disposition dans le centre des impôts», précise le Parisien . Les cas les plus sérieux seront traités en box mais tout sera fait pour éviter un entretien avec un agent des impôts. Ces changements nécessiteront des améliorations sur le site impots.gouv.fr, qui devrait être revu puis améliorer dans les prochains mois. Ce nouveau site permettra à l'usager de créer un profil avec un «avatar» et de prendre des rendez-vous en ligne.

Bruno Parent, directeur général des finances publiques, constate que les centres des Finances publiques ont accueilli «plus de 16 millions de visites en 2015 lors des campagnes de déclaration des revenus et de paiement des avis d'impôts, ce qui en fait le principal vecteur de dialogue. C'est pourquoi l'administration fiscale a souhaité expérimenter ‘l'accueil personnalisé', afin d'optimiser la qualité de l'accueil ‘physique' des usagers dans ses centres».

Il ajoute que «le principal bénéfice pour l'usager sera d'obtenir une réponse complète sans avoir à se déplacer ‘pour rien'. c'est pour l'usager un meilleur service offert et une relation moins contraignante avec l'administration fiscale».

Un «meileur service» qui ne fait pas que des heureux

Ce nouveau projet est loin de faire l'unanimité. Une grève pour protester contre la baisse des moyens et la mise en place de ce système avait déjà mobilisé plus de 200 employés d'un centre à Perpignan lundi dernier. Nicolas Thirion, secrétaire national à la CGT des finances, considère que «la question de satisfaction de l'usager n'est qu'un prétexte pour faire passer une réforme qui détériorera les conditions de travail dans les centres.» Il ajoute que «la réelle finalité est de réduire le nombre de personnes qui travaille dans le service public». Interrogé sur l'efficacité de ce dispositif, il déplore un service qui perdra en efficacité: «Face à des questions qui pouvaient être traités immédiatement, il y aura désormais un rendez-vous fixé ultérieurement.»

Un porte-parole de la DGFIP considère, quant à lui, que «cette présentation ne correspond ni à la réalité de ce qu'a été cette expérimentation, ni aux objectifs de la DGFIP». Selon lui, «l'expérimentation a d'ailleurs prouvé que, dans près d'un cas sur deux, le rendez-vous est organisé dans un délai de moins de deux jours, ou dans un délai de moins de 5 jours dans 9 cas sur 10.» Et il fait valoir que chaque règle a ses exceptions. «S'agissant de questions très simples, il n'y a pas lieu de fixer un rendez-vous ultérieur si le contribuable a déjà pris le parti de se déplacer et que l'agent peut lui donner une réponse immédiatement.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.