Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bien choisir un conseiller   en gestion de patrimoine

Le Figaro12/03/2012 à 19:39
Les réformes fiscales frappant le patrimoine se succèdent à grande vitesse. Pour faire les bons choix, au moment opportun, les épargnants peuvent se tourner vers les conseillers en gestion de patrimoine.
1-Qu'est-ce qu'un conseil en gestion de patrimoine?

Un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) est un professionnel qui, grâce à son expertise juridique, fiscale et financière, établit pour ses clients un bilan patrimonial et leur propose des stratégies d'organisation et d'investissement. « Il peut conseiller un régime matrimonial ou une disposition testamentaire, sans forcément vendre de placements », explique Gilles Artaud, président de Planète Patrimoine.

Son métier repose sur une relation de confiance qui se tisse dans le temps. Le CGP doit connaître l'environnement familial de son client, son patrimoine et ses projets de vie, de façon à lui proposer les meilleures solutions, de l'achat immobilier, au compte-titres en actions, en passant par l'assurance-vie.

2- Comment identifier un bon CGP?

Il doit nécessairement être conseiller en investissements financiers (CIF) agréé par l'AMF, (Autorité des marchés financiers), et, dans l'idéal, être affilié à un organisme professionnel. «Nous vérifions que le CGP respecte les conditions d'accès à la profession, nous le contrôlons périodiquement et l'astreignons à une formation continue », explique David Charlet, président de l'Anacofi, association qui regroupe 40 % des CGP. Surtout, il doit vous remettre dès le premier rendez-vous le «Document d'entrée en relation» qui liste ses statuts, sa responsabilité professionnelle, les autorités de contrôle dont il dépend, ainsi que les modalités de sa rémunération.

3- Comment est rémunéré le CGP?

Les conseillers en gestion de patrimoine sont aujourd'hui essentiellement rémunérés par les commissions que leur reversent les promoteurs des produits qu'ils vous vendent (environ 5 % sur l'immobilier, 1 à 2 % sur l'assurance-vie...). Le projet de directive européenne dite «MIF 2» prévoit toutefois de mettre fin à cette pratique, ce qui conduirait les CGP à être rémunérés exclusivement par des honoraires. Une révolution qui fait débat dans la profession.

Une nouvelle offre pour les professionnels du patrimoine

Le Groupe Figaro, avec Le Particulier, lance Patrimoinexperts.fr, un service inédit pour les professionnels du patrimoine, avec une base de contenus juridiques, fiscaux et financiers, mis à jour en temps réel. Le service est complété par l'assistance de juristes, des simulateurs patrimoniaux ainsi que des outils de conquête et de fidélisation de la clientèle.
Les épargnants bénéficient du service par l'intermédiaire du «Guide des experts » qui recense les professionnels avec leurs diplômes, compétences et certifications afin de choisir leur futur conseiller.
Pour toute demande d'information, contacter Sacha de Hond ou joindre le 0 820 22 44 20.

LIRE AUSSI:

» Comment revenir en Bourse? (avec Le Particulier)

» Scellier 2012: faîtes vite pour défiscaliser (avec Le Particulier)

» Pourquoi et comment bien investir dans la pierre-papier? (avec Le Particulier)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.