Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Barbecue et confinement font rarement bon ménage
Le Figaro11/04/2020 à 07:00

Dans l'absolu, rien n'interdit le barbecue pour ceux qui peuvent s'y adonner en respectant les règles du confinement (Crédits photo : Unsplash - Johanna Dahlberg )

Avec les températures estivales de ces derniers jours l'envie de grillade est maximale. S'il est possible de céder à la tentation, la plupart des exemples récents se terminent mal.

Les températures actuelles s'y prêtent parfaitement et le temps ne manquera pour prendre un bon repas durant ce long week-end pascal. Le barbecue aurait pu être la star de ce week-end mais c'était sans compter avec l'épidémie de Coronavirus. Dans l'absolu, rien n'interdit cette pratique pour ceux qui peuvent s'y adonner en respectant les règles du confinement.

Pour ceux qui disposent d'une maison, rien n'empêche de faire ses grillades sur la terrasse ou dans le jardin tant que les seuls convives sont ceux qui sont confinés sur place. Pas question d'inviter des amis ou voisins, ils pourraient être verbalisés, leur motif de déplacement n'étant pas légitime. Pour mémoire, l'amende pour une première violation du confinement s'élève à 135 €, avec une majoration possible à 375 € et ensuite pour une deuxième violation, elle grimpe à 200 euros, avec une majoration possible à 450 €. Quant à la pratique du barbecue en immeuble, elle risque de s'avérer plus délicate encore. Il faut d'abord s'assurer que le règlement de la copropriété l'autorise et ensuite ne pas craindre d'affronter des voisins que le confinement risque de rendre encore plus chatouilleux face aux nuisances olfactives...

Cinq mois de prison ferme

D'ailleurs les exemples récents prouvent que barbecue et confinement font rarement bon ménage. Et cette pratique peut coûter très cher par les temps qui courent. En début de confinement, douze participants à un barbecue sauvage sur les hauteurs d'un village de l'Oise ont ainsi écopé d'une amende cumulée de 1600 euros. Dans la Sarthe, comme le rapporteLe Parisien, le barbecue a mené deux frères directement en prison pour quatre et cinq mois ferme. Il faut dire que leur grillade illégale dans un hall d'immeuble intervenait après une quarantaine de procès-verbaux pour non-respect du confinement.

Et au-delà des sanctions financières, la pratique peut s'avérer dangereuse. C'est ainsi qu'une famille bordelaise a dû être hospitalisée ce mardi après une intoxication qui aurait été provoquée par un barbecue utilisé en appartement. Deux parents et leurs enfants de 10 et 14 ans ont été victimes de violents maux de tête, signe vraisemblable d'une intoxication au monoxyde de carbone. Leurs jours ne sont heureusement pas en danger.

Quant au risque d'incendie, il n'est pas nul non plus même en maison. Il faut croire que cette période de confinement pousse les utilisateurs à rentrer chez eux sans surveiller si leur barbecue est bien éteint, voire de le stocker à l'intérieur. C'est ainsi qu'à Saint-Nazaire, la toiture d'un pavillon a été ravagée par le feu il y a quelques jours. Et à Tillières (Maine-et-Loire), c'est une habitation tout entière qui a été détruite par le feu pour le même motif. Dans les deux cas de figure, il n'y a heureusement pas eu de blessé à déplorer. De bonnes raisons d'y réfléchir à deux fois avant de lancer ses grillades.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer