Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avec son site Multiloc, la mairie de Paris veut mobiliser les logements vacants

Le Figaro16/03/2015 à 11:08

En s'appuyant sur les agences immobilières du secteur privé et en proposant garanties et financements aux propriétaires, la ville de Paris compte faire louer à bon prix des logements restés vacants.

Cette fois la création du dispositif Multiloc est officielle. La mairie de Paris vient de présenter ce site, annoncé depuis plusieurs semaines, et qui a pour vocation de «capter» les logements vacants du parc immobilier parisien afin de les louer à des représentants de la classe moyenne. Le dispositif, qui s'appuiera sur les agences immobilières du secteur privé, prévoit de favoriser la remise sur le marché de logements vacants, en offrant des aides financières et des garanties aux propriétaires, en échange de loyers inférieurs de 20 % au loyer médian constaté dans le quartier, a expliqué Anne Hidalgo (PS) au cours d'une conférence de presse à l'Hôtel de Ville.

Les «loyers médians» de référence seront ceux définis par l'arrêté préfectoral en attente de parution sur l'encadrement des loyers. La maire de Paris a dit son espoir que cet arrêté promis par le gouvernement pour la fin 2014 soit publié dans les prochaines semaines. «C'est le sujet numéro un que j'évoquerai avec le nouveau préfet de région», Jean-François Carenco, a souligné Anne Hidalgo, réaffirmant son attachement à cette mesure promise par François Hollande.

Les bénéficiaires du dispositif Multiloc seront les ménages ne dépassant pas les plafonds retenus pour le logement intermédiaire, soit par exemple 74.000 euros annuels pour un couple avec un enfant. En contrepartie de leur effort, les propriétaires recevront «une prime d'entrée dans le dispositif» de 2.000 euros ; un soutien à la réalisation d'éventuels travaux pouvant aller jusqu'à 10.000 euros pour les logements vacants depuis plus de six mois ; une prise en charge de la cotisation à la garantie des risques locatifs ; une gestion locative professionnelle. Les agences recevront quant à elle 1.000 euros pour chaque logement pris en gestion (1.200 euros pour les logements vacants depuis plus de six mois).

La Ville évalue le coût du dispositif à 6.000 à 14.000 euros par logement. Une enveloppe de 3 millions d'euros sera provisionnée dans le budget supplémentaire 2015, voté en juillet. Un opérateur sera désigné «à l'automne», dans le cadre d'un marché public, a précisé l'adjoint d'Anne Hidalgo chargé du logement Ian Brossat (PCF). Cet opérateur sera «chargé de la prospection des logements, de la présentation du dispositif aux propriétaires bailleurs, et de l'orientation des logements vers l'un des professionnels de l'immobilier (type agence immobilière ou gestionnaire de biens), signataires d'une convention de partenariat avec la collectivité parisienne», selon une délibération soumise au vote des conseillers de Paris en ce début de semaine.

Le dispositif ne fait toutefois pas consensus. «Après l'encadrement des loyers, dont les décrets ne sont toujours pas appliqués mais qui ont joué un impact négatif fort chez les investisseurs, après la taxe sur la résidence secondaire augmentée de 20%, nous sommes dans une accumulation de signaux négatifs qui vont creuser le retrait des investisseurs», estime Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet l'Immobilier. Selon lui, Multiloc n'augmentera pas la part de ces derniers, passée de 18% des acquéreurs du réseau en 2011 à seulement 11 % aujourd'hui.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.