Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avec la location de friteuse, Seb investit le créneau de l'économie circulaire

RelaxNews18/09/2015 à 20:04

Du petit électroménager Seb va être proposé à la location via le site www.eurecook.fr (AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES )

(AFP) - Le numéro un mondial du petit électroménager Seb est le premier fabricant à se lancer dans un service de location d'appareils culinaires: un projet-pilote soutenu par l'Ademe qui mêle intérêt commercial et consommation responsable.

Dès mercredi, le consommateur qui prévoit de surprendre amis et famille autour d'un repas festif, pourra se connecter sur le site www.eurecook.fr, pour sélectionner l'appareil de son choix parmi la petite trentaine proposée.

L'idée est de partager l'usage d'un robot, d'une machine à bière, d'une friteuse, d'une machine à pop-corn ou d'une crêpière.

"C'est de la consommation responsable et éclairée", explique à l'AFP Joël Tronchon, le directeur développement durable de Seb.

Ce service baptisé Eurêcook sera limité dans un premier temps à l'agglomération de Dijon, berceau historique du fabricant, où il vise environ 100.000 foyers.

Il pourra être étendu au bout d'un an à l'échelle nationale en fonction de ses premiers retentissements.

Voitures, vélos, outils de jardinage, de bricolage, ou même couettes ou mobiliers : les offres de location se multiplient dans tous les domaines.

Mais "à ma connaissance, c'est une première dans l'électroménager", déclare Nadia Boeglin de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), qui a soutenu ce projet.

Ce n'est "pas seulement une innovation commerciale, mais il y a derrière, une innovation sociétale sur le changement du rapport à l'objet". Le consommateur "est plus en demande d'usage que de possession", observe l'experte.

Changement aussi côté producteur :  "on rentre dans une boucle vertueuse, on va essayer de tirer tout le parti possible des produits et pas faire de l'obsolescence marketing, esthétique voire technologique".

Car, "plus longtemps le produit dure, plus le groupe est gagnant" dans ce schéma qui incite le fabricant à "réfléchir à la manière de concevoir, réparer et recycler" ses appareils.

L'Ademe "espère que les résultats seront positifs et que ça va intéresser d'autres firmes".

Logique économique

Seb ne cache pas qu'Eurêcook s'inscrit dans "une logique de développement durable et de marketing", reconnait Joël Tronchon.

Le plateforme permet de "louer pour un usage ponctuel" mais aussi "de tester un produit" pour, le cas échéant, l'acheter "en connaissance de cause" par la suite, explique-t-il à l'AFP.

"Les deux modèles peuvent cohabiter" et ne sont "pas antinomiques", fait valoir Laurent Georgeault de l'Institut de l'économie circulaire.

"C'est un pas en avant vers plus de circularité", déclare-t-il à l'AFP.

La démarche, qui optimise le cycle de vie du produit et mutualise son usage, induit des avantages environnementaux. Et elle est "à encourager" d'autant plus dans les villes où le foncier est cher, car elle permet de "libérer de l'espace", observe M. Georgeault.

Les appareils Seb peuvent être loués pendant un jour à une semaine pour une échelle de prix compris entre 9,99 euros et 29,99 euros. Le consommateur dispose de sept points de retrait, principalement des magasins du distributeur Casino.

Tous les appareils sont systématiquement nettoyés, testés et ré-emballés sous scellé par une société d'insertion, faisant partie du réseau Envie.

Seb ne prévoit pas pour l'instant d'appliquer le service à d'autres articles de la maison (aspirateurs, ventilateurs, etc.) ou de la personne (exemple, les épilateurs).

Né d'un atelier de ferblanterie fondé en 1857 à Selongey près de Dijon, Seb (acronyme de la Société d'Emboutissage de Bourgogne) est présent dans près de 150 pays et emploie près de 25.800 collaborateurs.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.