1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Autoroutes: la réduction de 30% ne s'appliquera pas à tous les tronçons
Le Figaro05/02/2019 à 11:26

Si un geste est fait en faveur des automobilistes pour apaiser la hausse des prix aux péages, il ne s'appliquera pas sur tout le réseau autoroutier.

Comme chaque année au 1er février les tarifs aux péages ont augmenté. Les trois principales sociétés d'autoroutes, Vinci, APRR et Sanef les ont rehaussés de 1,86% en moyenne. Pour enrayer la grogne persistante des automobilistes et pour étouffer les prémices d'une nouvelle contestation aux barrières de péages, les opérateurs - sous la pression du gouvernement - ont cependant accepté l'idée d'un geste commercial: offrir 30% de rabais aux automobilistes les plus réguliers (au moins dix allers retours par mois sur le même trajet). Selon la ministre des Transports Élisabeth Borne, cela concerne un million d'automobilistes. Toutefois, un détail n'avait pas été précisé: celle-ci ne se fait pas sur tous les tronçons du territoire, comme l'a relaté Le Parisien/Aujourd'hui en France .

En effet, le rabais ne s'appliquera pas sur les constructions récentes, les investissements importants et les tronçons où le trafic poids lourds est important. Idem pour les portions comportant des ouvrages spécifiques et qui disposent de leurs propres tarifications, selon Vinci et le ministère des Transports. Ainsi, les tunnels, les viaducs ou encore certains ponts sont exclus de ce rabais et ce sont les tronçons aux tarifs les plus élevés. Le tunnel du Mont-Blanc par exemple, long de 11,6 km, se traverse en aller simple à 46,50 euros.

13 sociétés exclues du rabais, 92% du réseau concerné

Il en va de même pour le Pont de Tancarville, notamment. De fait, un trajet Le Havre-Evreux ne bénéficiera pas de rabais sur le tronçon, puisqu'il passera par ce pont. Fréjus, Millau ou Puymorens notamment sont tout autant d'architectures bannies de la mesure et le génie civil n'est pas le seul à être exempté de ce geste commercial. Sur les 20 sociétés qui exploitent les 9000 kilomètres du réseau autoroutier français, 13 ne font pas partie du dispositif. Ces 13 concessionnaires ne concernent qu'une partie minime du réseau autoroutier (8%), mais englobent tout de même quelques portions fréquentées comme l'A63 de Bayonne en direction de Bordeaux ou encore une partie de l'A19, du côté d'Orléans, exploitée par une filiale de Vinci. Là, il sera impossible de bénéficier du rabais.

Vinci, qui exploite le Tunnel du Puymorens notamment, justifie ces exceptions en expliquant que ces parcelles bénéficient déjà d'offres réduites et avantageuses pour l'automobiliste. Cet argument est repris par le ministère des Transports. Au Figaro, il explique que «pour la quasi-totalité de ces cas particuliers, il existe déjà des offres avantageuses pour les usagers particuliers réguliers qui vont continuer de s'appliquer». En effet, sur l'A86, les automobilistes bénéficient déjà de -30% dès 50€ par mois de péages et -50% dès 130€ par mois. Sur le tunnel du Mont-Blanc, c'est -69% de péages dès 10 passages sur 24 mois. Sur le viaduc de Millau, un abonnement à 1,6€ par mois permettant -20% de péages sur tous les trajets est proposé aux automobilistes.

En ce qui concerne les tronçons qui ne bénéficient d'aucun dispositif, qu'il soit local ou national, le ministère tient à rappeler que cette mesure «est une première» et que cet effort est obtenu «de la part des concessionnaires, sans aucune contrepartie de l'État ni des usagers, ni aujourd'hui ni demain». Sur ces tronçons, les automobilistes concernés paieront les péages légèrement plus cher que l'an passé, selon les ajustements faits pas les plus petits concessionnaires.

Le cas des trajets effectués sur deux autoroutes différents

Ultime restriction sur ce rabais, les trajets à péages multiples. Entamer son itinéraire sur une concession et le finir sur une autre ne permet pas de bénéficier de la remise de 30%. En effet, «un même abonnement serait techniquement impossible à mettre en œuvre car les réseaux ne sont pas interopérables», nous explique le ministère. «Cela devrait concerner très peu de situations», ajoute-t-on, précisant que les premiers retours ne font pas remonter de signalements sur ce cas.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer