Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Autonomie : quelles aides pour adapter son logement au vieillissement ?
information fournie par Boursorama avec Newsgene28/12/2021 à 15:14

Des aides existent pour financer des travaux en cas de perte d'autonomie.  (SATYAPREM / PIXABAY)

Des aides existent pour financer des travaux en cas de perte d'autonomie. (SATYAPREM / PIXABAY)

Différents dispositifs existent pour permettre aux personnes âgées de financer les travaux d’adaptation de leur logement. L’Agence nationale pour l’habitat (Anah) propose plusieurs financements via son programme « Habiter facile », tandis qu’un crédit d’impôt à hauteur de 25 % est également disponible.

Selon les projections de l’INSEE, la part des plus de 75 ans chez les Français pourrait passer de 9,6 % en 2020 à 14,6 % en 2040. Avec ce vieillissement de la population, parfois synonyme de perte d’autonomie, de plus en plus de travaux d’adaptation devront être réalisés dans les logements. Ainsi, depuis plusieurs années, différents dispositifs d’aide au financement ont été mis en place, rapporte Capital .

Le programme « Habiter facile »

Tout d’abord, les foyers les plus modestes peuvent obtenir des financements via le programme « Habiter facile » de l’Anah (Agence nationale pour l’habitat). Pour y avoir accès dans ce cadre, il faut que les personnes concernées aient plus de 60 ans.

Ensuite, il ne faut pas dépasser un certain niveau de ressources, calculé à partir du niveau fiscal de référence. Il faut également que le logement occupé ait plus de 15 ans. Enfin, un diagnostic de perte d’autonomie doit également être mené, afin de mesurer de 1 à 6 le niveau de cette perte.

Un crédit d'impôt

L’obtention de cette aide permet de couvrir, en fonction des ressources du ménage, entre 35 et 50 % du montant total hors taxes des travaux d’adaptation (rénovation des escaliers, de la douche...). Cette prise en charge est également plafonnée, en fonction du niveau de ressources, à 7 000 ou à 10 000 euros. Par ailleurs, d'autres aides existent, au niveau du département ou des caisses de retraite.

Enfin, un crédit d’impôt est également disponible pour faciliter ces travaux. Il s’agit du crédit d’impôt « Aide à la personne » , qui permet une remise d’impôts de 25 % du montant des dépenses engagées, avec un plafond fixé à 5 000 euros pour une personne seule et à 10 000 euros pour un couple à imposition commune.

0 commentaire

Annonces immobilières