Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Au moins 1.350 euros pour un logement mois énergivore

RelaxNews19/09/2013 à 19:37

auremar/shutterstock.com

() - Depuis jeudi 19 septembre, les ménages qui souhaitent réaliser des travaux d'économie d'énergie peuvent s'adresser à l'un des 450 Points rénovation info service désormais opérationnels. Et bénéficier de primes de 1.350 euros et 3.000 euros.

La mesure 18 sur les 20 annoncées par le Président de la République dans le cadre du plan d'investissement pour le logement (PIL) du 21 mars dernier est entrée en action jeudi 19 septembre. Cette dernière dédiée au financement de travaux de la rénovation énergétique des logements passe par le versement d'une prime de 1.350 euros pour réaliser des travaux d'amélioration chez soi.

Un bouquet de travaux obligatoire

Mais efficacité énergétique oblige, cette prime ne finance pas n'importe quels aménagements intérieurs. Il s'agit de réaliser un bouquet de travaux, soit au moins deux opérations sur une liste de six dédiés à l'économie d'énergie. Une doit au moins concerner l'amélioration de l'isolation des murs toitures, et fenêtres, et l'autre, l'installation d'équipements de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire économes en énergie. En outre pour bénéficier de cette prime, il faut s'adresser à des entreprises du bâtiment qui détiennent la mention Reconnu Grenelle Environnement (RGE).

Jusqu'à 3.000? pour les plus modestes

En outre, tout le monde ne peut pas avoir accès à cette prime de 1350 euros. Elle se destine aux propriétaires qui décident de réaliser des travaux d'économie d'énergie dans leur résidence principale dont la construction a été achevée depuis au moins deux ans. Accessible selon des conditions de ressources, le plafond est de 25.000 euros nets par an pour une personne seule, 35.000 euros par couple et 50.000 euros pour un couple avec deux enfants. Elle est majorée à 3.000 euros pour les couples les plus modestes dont le revenu est inférieur à 26.000 euros. Pour les couples franciliens, ce plafond a été élevé à 35.000 euros.

Un guichet unique pour des conseils dédiés

Pour savoir si l'on peut prétendre à cette prime, il faut s'adresser aux guichets uniques d'information répartis sur tout le territoire, ouverts depuis le 19 septembre. Ces 450 Points rénovation info service sont animés par des conseillers qui vont pouvoir informer sur le choix de l'isolation, de l'artisan, et le montage financier du dossier. Un passage important car la prime rénovation énergétique ne sera versée qu'au moment du paiement des factures, une fois les opérations d'amélioration de la performance énergétique réalisées.

Une prime à cumuler

En outre, si cette prime ne pourra être demandée qu'une fois, elle est cumulable avec d'autres aides : le crédit d'impôt pour dépenses en faveur du développement durable (CIDD) et l'éco-prêt à taux zéro. Et les foyers les plus modestes éligibles à la prime de 3.000 euros pourront aussi la cumuler avec la subvention de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) qui peut désormais couvrir jusqu'à 50% du montant total des travaux contre 35% auparavant. Ce vaste plan d'incitation aux travaux d'économie d'énergie lancé sous le slogan, "J'éco-rénove, j'économise" devrait permettre de réaliser 500.000 rénovations énergétiques de logements d'ici 2017 contre environ 150.000 en 2012.

Pour prendre rendez-vous dans un des 450 Points rénovation info service : renovation-info-service.gouv.fr, tél. : 0 810 140 240


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.