1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Assurance-vie : quelle est la différence entre avance et retrait ?

Edit-Place26/03/2018 à 09:00

Afin de récupérer de l'argent placé sur une assurance-vie, il est possible d'effectuer un rachat ou de demander une avance à son assureur. Quelle est la différence entre ces opérations ?

Le retrait, une opération imposable

Un épargnant qui souhaite utiliser de l'argent présent sur son contrat d'assurance-vie peut choisir d'effectuer un retrait ou un rachat. Il peut bénéficier d'un rachat total : la totalité des liquidités placées lui sont restituées, ce qui entraîne la clôture du contrat. Il peut aussi effectuer des rachats partiels, ponctuels ou programmés. En cas de retrait sur une assurance-vie, les intérêts accumulés sur les sommes retirées sont imposés.

L'avance, un prêt consenti par l'assureur

S'il n'a besoin que d'une fraction des fonds présents sur son contrat d'assurance-vie, l'épargnant peut également demander une avance. Cette opération correspond à un prêt in fine accordé par l'assureur et implique le paiement d'intérêts. Elle n'est pas considérée comme un retrait : l'épargne placée n'est pas modifiée, elle continue de générer des intérêts, et aucune fiscalité n'est appliquée. Le délai de remboursement maximal d'une avance sur un contrat d'assurance-vie est de trois ans, renouvelables une ou deux fois.

Des conditions d'avance variables

Les modalités de l'avance (taux d'intérêt, montant maximal) sont variables en fonction des compagnies d'assurance. La somme prêtée n'excède habituellement pas 80 % des capitaux investis sur les fonds en euros et 60 % de l'argent placé sur des unités de compte.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer