Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance-vie, les placements intéressants

Le Figaro07/12/2012 à 13:26
Avec la crise financière, vous envisagez d' investir dans des SICAV ou FCP. Pourquoi pas, mais connaissez-vous l'assurance-vie en unités de compte? Ce type de contrat propose les mêmes placements avec encore plus d'avantages.
Différenciez vos placements: SICAV, FCP et autres OPCVM

Les SICAV et FCP constituent ce que l'on nomme des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Il s'agit en réalité de structures proposant à des investisseurs d'effectuer des placements sur des produits financiers (actions, obligations...) et assurent collectivement leur gestion.

Il existe plusieurs catégories d'OPCVM, suivant selon le type de support choisi (actions, obligations), le risque encouru, ou encore le domaine d'investissement (exemple: immobilier).

SICAV versus FCP

La SICAV est une société d'investissement à capital variable, constituée sous forme de société anonyme. Son objectif est la gestion d'un portefeuille de valeurs mobilières (actions, obligations).

Les investisseurs qui le souhaitent acquièrent des parts sociales (actions) de la SA. Si la société est bien gérée, les investisseurs actionnaires peuvent alors se partager les bénéfices qui résultent des opérations réalisées, déduction faite des frais et commissions.

Contrairement aux SICAV, le FCP n'est pas une société, mais une copropriété de valeurs mobilières. Les investisseurs sont titulaires de parts en copropriété, elles-mêmes issues de valeurs mobilières (actions, obligations). Pour en faciliter le fonctionnement, le FCP est géré par une société de gestion, agréée par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Dotées d'un cadre moins contraignant que les SICAV, les FCP se sont beaucoup diversifiés. (FCP d'obligations françaises et étrangères ; FCP d'actions françaises, européennes, américaines et asiatiques ; FCP à court terme ; FCP dans l'innovation...).

SICAV et FCP, des placements avantageux

Pour les investisseurs, les deux types d'investissements sont proches et comportent des avantages similaires:

- un placement bien équilibré, car au final l'investissement est panaché entre différentes valeurs, permettant de compenser les risques du marché,

- la délégation de la gestion de votre épargne à un professionnel, pour limiter les erreurs d'une gestion individuelle,

- un investissement adapté aux finances variables de l'investisseur, ce qui, en période de crise financière, est un atout,

- des coûts de gestion limités comparés à ceux d'une gestion individuelle en direct.

SICAV et FCP, les bonnes opportunités de l'assurance-vie

Certains contrats d'assurance-vie en unités de compte ou multi-supports diversifient leurs investissements dans de nombreuses SICAV et FCP. Plusieurs contrats arrivent même en tête des placements favoris, en 2011 et 2012, et récoltent les lauriers de la profession.

En choisissant ces contrats, vous bénéficiez non seulement de tous les avantages d'un placement en OPCVM, avec en plus, un intérêt supplémentaire: une fiscalité avantageuse.

En effet, si vous investissez avant vos 70 ans, vous pouvez faire ainsi bénéficier vos proches d'un capital net d'impôt jusqu'à 152.500€. Après 70 ans, vous pouvez transmettre encore 30.500€ sans imposition.

Contactez votre courtier, il saura vous orienter vers les contrats qui ont le vent en poupe.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.