Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance vie : le placement préféré des Français

Boursorama10/03/2015 à 13:17

 

Assurance vie : le placement préféré des Français

Constitution d'une épargne à long terme, valorisation d'un capital, préparation de la retraite, transmission... l'assurance vie répond à de multiples objectifs. D'où son succès auprès des épargnants.

L'assurance vie reste le placement préféré des Français, et les cotisations versées sur les contrats d'assurance vie progressent : sur les 10 premiers mois de 2014, elles représentent 106,9 milliards d'euros (contre 99,6 milliards sur les 10 premiers mois de 2013). L'assurance vie répond tout particulièrement à un objectif de retraite ou de transmission de patrimoine. L'épargnant verse une somme d'argent en une seule fois ou de façon périodique ou programmée. La compagnie d'assurances s'engage à lui rembourser le capital augmenté des intérêts capitalisés à l'échéance du contrat, soit en une seule fois, soit par rachats programmés ou encore sous forme de rente. Il s'agit donc d'un produit très souple.

Son attrait tient aussi à sa fiscalité. Après 8 ans de détention, les gains d'un contrat d'assurance vie sont soumis à l'impôt sur le revenu (selon TMI) ou, sur option, au prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 %, après abattement de 4 600 euros par an pour un célibataire ou de 9 600 euros pour un couple. Attention : si le retrait des fonds est effectué avant 8 ans, la fiscalité s'alourdit (prélèvement de 35 % pour 4 ans de détention, 15 % entre 4 et 8 ans).

Contrat en euros ou en unités de compte ?

En matière d'assurance vie, l'épargnant a le choix entre deux options : le contrat en euros et le contrat en unités de compte. Dans le premier cas, le souscripteur fait le choix de la sécurité puisque le capital versé au départ et les intérêts capitalisés sont garantis. La sécurité liée à ce type de contrat tient au fait que les fonds sont essentiellement investis en obligations. Revers de la médaille : le rendement tourne autour de 3 %.

Dans le second cas, l'épargnant accepte une dose de risque. Le capital déposé sur un contrat en unités de compte n'est pas garanti mais offre de bien meilleures performances. En effet, les unités de compte sont constituées de sicav, FCP, actions ou encore SCPI. Ces contrats sont presque toujours des «  multisupport », c'est-à-dire des contrats qui mixent supports en unités de comptes et supports en euros. La performance du contrat dépend de l'évolution de chaque unité de compte.

Gestion libre ou gestion déléguée ?

En matière de multisupport, l'épargnant a la possibilité d'opter pour une gestion libre. Il choisit alors ses supports d'investissement et peut en modifier la composition comme bon lui semble. S'il ne se sent pas compétent dans ce domaine ou qu'il n'a pas le temps de gérer lui-même son contrat, il peut recourir à la gestion déléguée pilotée et profiter de l'expertise d'une société de gestion. Avec Boursorama Vie, les arbitrages sont réalisés par Edmond de Rothschild Asset Management (France), en fonction du degré de risque que l'épargnant a choisi de prendre. Ce dernier peut opter pour un mandat défensif, équilibré, dynamique ou offensif. Selon la formule, la dose d'actions sera plus ou moins importante et la performance dépendra du comportement des marchés. En 2014, les performances du contrat Boursorama Vie ont atteint 5,41 % pour le mandat défensif, 6,99 % pour le mandat équilibré, 7,88 % pour le mandat dynamique et 8,55 % pour le mandat offensif. A noter que le contrat Boursorama Vie qui ne prélève déjà pas de frais d'entrée sur les versements, pas de frais d'arbitrage ou de changement de mandat, a choisi également contrairement, à de nombreux concurrents, de ne pas facturer la prestation de Gestion Pilotée pour ne pas obérer la rentabilité du contrat

En savoir plus sur l'assurance vie

 

Mention légale :

Même si les performances passées ne préjugent pas des performances futures selon la formule usuelle, rappelons qu'en 2014,  hors frais de gestion du contrat et prélèvements sociaux, la performance annuelle du Mandat Défensif a été de 5,41%, de 6,99% pour celle du Mandat Equilibré, de 7,88% pour celle du Mandat Dynamique et de 8,55 % pour celle du Mandat Offensif.

 

 


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.