Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance-vie : création d'un fichier central

Le Figaro31/12/2013 à 13:28
La réforme de l'assurance-vie a été intégrée à la loi de finance rectificative pour 2013. Outre deux nouveaux contrats, la création d'un fichier central est proposée pour limiter la fraude.
Réforme de l'assurance-vie

Le projet de réforme de l'assurance-vie a été présenté en Conseil des ministres le 13 novembre dernier, dans le cadre de la loi de finance rectificative pour 2013. Cette réforme prévoit la création de deux nouveaux contrats d'assurance-vie: Euro Croissance et Vie Génération.

Mais un fichier centralisé des contrats d'assurance-vie, incluant les données personnelles des souscripteurs, fait aussi partie des propositions de la réforme. Le Parlement examine actuellement ce point.

À noter: la mise en place de ce fichier central est évoquée depuis fin 2012. Le rapport Berger-Lefebvre, remis en avril dernier, a repris cette idée actuellement défendue par le gouvernement.

Fichier central de l'assurance-vie

Le fichier central de l'assurance-vie (FICOVI) se construirait sur l'exemple du FICOBA, le fichier national des comptes bancaires et assimilés. Géré par la Banque de France, ce premier fichier répertorie les souscriptions de comptes ouverts en France et met les données recensées à disposition du fisc, des douanes et Pôle Emploi.

Le FICOVI irait plus loin que son modèle en collectant de nombreux éléments d'informations: nom et prénom du titulaire du contrat d'assurance-vie, date de souscription, différentes opérations effectuées, clauses de démembrement éventuelle, mais aussi le montant des sommes versées aux bénéficiaires en cas de décès du souscripteur.

Assurance-vie: lutter contre la fraude fiscale

Le fichier centralisé de l'assurance-vie, comme le FICOBA, a pour objectif de lutter contre la fraude fiscale en suivant l'encours des contrats et la transmission des capitaux aux bénéficiaires. Dès lors que la loi sera appliquée, les compagnies d'assurance devront ainsi transmettre les données demandées. Une amende de 150 à 1500€ serait réclamée pour chaque contrat d'assurance-vie, non signalé.

Car il existe peu de moyens, à l'heure actuelle, pour suivre les capitaux de l'assurance-vie et leur transmission. La proposition de ce fichier central intervient, alors que le projet de loi pour la moralisation de la vie politique sera étudié à l'Assemblée Nationale en juin prochain.

Assurance-vie: lutter contre la déshérence des contrats

Au-delà de la problématique du blanchiment et de la fraude fiscale, le fichier central de l'assurance-vie permettrait la recherche des contrats en déshérence. Ces contrats, dont on ne peut identifier les bénéficiaires après le décès du souscripteur, forment un encours de 2,76 milliards d'euros non réclamés, selon les chiffres de la Cour des Comptes.

Grâce à la collecte des informations, les bénéficiaires pourraient être plus facilement identifiés et contactés par les compagnies d'assurance-vie. Si la proposition de loi est adoptée, la mise en application sera fixée au 1er janvier 2016.

Pour bénéficier de conseils sur la gestion de votre assurance-vie ou sur le choix d'un contrat, il est utile de consulter un courtier d'assurances.

» Demandez un devis pour votre assurance-vie sur CPLUSSUR.com


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.