Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Assurance-chômage : le patronat suggère un plan d'économies drastique
information fournie par Boursorama avec Newsgene27/12/2018 à 17:57

(Pixabay)

(Pixabay)

Le gouvernement avait demandé aux partenaires sociaux comment économiser 1,3 milliard d'euros par an pour l'assurance chômage. Les représentants du patronat proposent des mesures qui permettraient de gagner 1,9 milliard d'euros. Ils suggèrent d'étaler le versement des indemnités, de limiter les critères d'accès et de mensualiser leur calcul.

C'est un beau cadeau de Noël pour le gouvernement. Trois organisations patronales proposent de réduire les dépenses de l’assurance-chômage de près d'1,9 milliard d'euros par an. L’Unédic a chiffré leurs propositions ce mardi 25 décembre, rapporte Les Echos.

600 millions d'euros d'économies en plus

L’Etat souhaite diminuer de 1 à 1,3 milliard d'euros la facture annuelle de l’indemnisation des chômeurs. Le Medef, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) et l'Union des entreprises de proximité (U2P) misent sur trois changements majeurs pour économiser 600 millions d'euros. Leurs mesures risquent toutefois de se heurter à l'opposition des syndicats.

Les organisations patronales voudraient en premier lieu modifier le rythme de versement des indemnités, pour économiser 950 millions d’euros. Le montant total perçu resterait le même, mais versé sur une durée plus longue. Pour assurer un revenu minimal aux bénéficiaires, la mesure s'accompagnerait d'un plancher de 23 jours par mois. Ce changement permettrait de couvrir 100 000 personnes supplémentaires.

30 jours d’indemnisation par mois

Deuxième proposition, modifier les critères d’accès à l’indemnisation. Le paiement serait par exemple réservé aux chômeurs ayant travaillé 4 mois au cours des 12 derniers mois, contre 28 actuellement. Ou durant les deux dernières années pour les plus de 53 ans, contre 36 mois aujourd’hui. L’économie réalisée représenterait 400 millions d’euros annuels.

Le Médef, la CPME et l'U2P suggèrent enfin de mensualiser l'indemnisation à 30 jours. Ce système remplacerait l’indemnité journalière. Cela signifierait 2 jours de plus pour février, mais 7 jours de moins pour les mois qui durent 31 jours. Le manque à gagner serait reporté en fin de droits. Puisque la plupart des chômeurs retrouvent un travail avant, Pôle Emploi économiserait ainsi 350 millions d'euros par an.

24 commentaires

  • 28 décembre16:14

    c'est exactement ça vazi, le privé est maintenant subventionné par l'etat... donc nous avons de "nouveaux fonctionnaires privés " en quelque sorte .... heu vous etes sûr pour les 80 MDS ? le cice c'est 40MDS par an, les autres 40MDS viennent d'où ?


Annonces immobilières