Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Après 4 ans de baisse, l'artisanat du bâtiment progresse enfin

Le Figaro21/04/2016 à 10:46

Après quinze trimestre d’affilée de baisse inexorable, l’artisanat du bâtiment reprend du poil de la bête en France depuis le début de l’année, notamment grâce au dispositif Pinel. Et cela devrait continuer.

L’activité de l’artisanat du bâtiment en France a enfin légèrement progressé en début d’année, après avoir diminué pendant quinze trimestres d’affilée, a annoncé jeudi la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb). De janvier à mars, la croissance de l’activité globale a été de 1%, une embellie plus perceptible dans la construction neuve (+1,5%) que dans l’entretien-rénovation (+0,5%), selon un communiqué.

«L’année 2016 commence ainsi sous de meilleurs auspices que les quatre années précédentes, avec plusieurs indicateurs en positif, augurant d’une amélioration qui pourrait se poursuivre sur les prochains mois», se réjouit la Capeb. La construction neuve a bénéficié au premier trimestre du dynamisme du logement collectif, tandis que les logements individuels purs ou groupés et les logements en résidence (seniors, pour étudiants, de tourisme) demeurent en recul.

Resté atone au dernier trimestre 2015, le secteur de l’entretien-rénovation est porté par les travaux d’amélioration des performances énergétiques, qui représentent un peu plus d’un quart (26%) de son activité.

Renforcement du Prêt à taux zéro

Ce marché est soutenu par des aides et subventions - Crédit d’impôt sur la transition énergétique (CITE), écoPTZ et travaux d’Amélioration de la performance énergétique des logements (APEL) - dont la part dans le financement des travaux a bondi de 10 points en un an, à 21% en janvier 2016 contre 11% en janvier 2015.«Les campagnes de sensibilisation des ménages aux aides disponibles pour leurs projets de rénovation énergétique semblent porter leurs fruits», dit la Capeb.

«Pour l’ensemble de mes collègues, je veux espérer qu’une tendance positive se consolidera dans les mois à venir avec la hausse à ce jour constatée de 7,7% du nombre de permis de construire grâce à l’effet de la prolongation du dispositif (fiscal) Pinel et du renforcement du Prêt à taux zéro (PTZ+)», commente le président de la Capeb Patrick Liébus, cité dans le communiqué. Deux mesures saluées par la Capeb, mais dont «les effets ne nous permettent pas de revoir pour le moment à la hausse nos prévisions annuelles», poursuit-il.

Car ce redressement, encore «fragile» aux yeux de l’organisation, «doit continuer à être soutenu par des politiques d’accompagnement pérennes et simples, en faveur des ménages et des artisans», juge-t-elle. En outre, cette reprise est inégale d’une région à l’autre, plus perceptible en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon (+3%), Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Bretagne (+2%) qu’ailleurs. De leur côté, les régions Centre (-1,5%), Bourgogne-Franche-Comté (-1%) et Ile-de-France (-0,5%) sont les seules régions à enregistrer une baisse d’activité au premier trimestre.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.