Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Anmer Hall, le manoir où William et Kate élèveront George et Charlotte

Le Figaro04/05/2015 à 16:11

Le couple royal a fait sa résidence principale du cadeau de mariage de la reine, dans le Norfolk, au prix d’importants travaux. Une gentilhommière de dix chambres, avec piscine, tennis, 8000 hectares de parc et vaste nurserie pour les petits.

Avec l’arrivée d’un second héritier, la jeune génération de la famille royale britannique prend ses aises. Qu’il semble loin le temps, pourtant pas si vieux, où William et Kate se contentaient d’un modeste cottage en location sur l’île galloise d’Anglesey, où l’héritier du trône remplissait sa mission de pilote d’hélicoptère de sauvetage en mer.

Après avoir emménagé à grands frais - plus de 6 millions d’euros de travaux - dans l’ «appartement 1A» (composé de 20 pièces) de Kensington Palace après la naissance du prince George, voici qu’ils ont encore changé d’adresse pour s’agrandir un peu plus.

Officiellement, «KP», comme disent les initiés londoniens, reste la résidence principale du couple Cambridge. Mais dans les faits, ils ont déjà migré à la campagne, au sein d’Anmer Hall, un manoir du Norfolk offert par la reine à leur mariage. De retour de la maternité, c’est là que les époux vont s’installer pour l’été après une brève escale à KP.

Ce bâtiment georgien du XVIIIe siècle en briques, classé, au confort bourgeois sans ostentation, sis sur le domaine royal privé de Sandringham, a lui aussi nécessité d’importants travaux de rénovation: plus de 2 millions d’euros, financés sur les fonds personnels de la famille Windsor. Le toit a été refait, un jardin d’hiver a été créé, ainsi qu’une grande nurserie pour George et sa petite sœur Charlotte. Le chemin d’accès en voiture a été modifié et planté d’arbres pour éviter les regards indiscrets de paparazzi et des logements pour les officiers de sécurité ont été installés dans des annexes. La propriété de dix chambres comprend piscine et tennis. Elle est entourée de 8000 hectares de parcs aux grands arbres centenaires, où les jeunes bambins pourront s’ébattre à loisir. Sa façade principale compte pas moins de vingt-cinq fenêtres.

De pied à terre à résidence principale

Anmer Hall a été occupé par «Bertie», prince de Galles, fils de la reine Victoria en 1862, puis par un cousin d’Elizabeth II, le duc de Kent dans les années 1970. Le prince William connaît bien les lieux, loués pendant son enfance à Hugh Van Cutsem, un ami proche de son père. Cette gentilhommière rurale devait à l’origine servir de résidence secondaire au duc et à la duchesse de Cambridge. Mais ils ont décidé de s’y installer depuis que William a accepté un nouveau poste de pilote d’hélicoptères ambulanciers, basé sur les aéroports de Cambridge et de Norwich, non loin de là.

Depuis leur arrivée, William et Kate ont dû faire face à la défection du couple Wood dévolu à leur service sur place. En catastrophe, la maîtresse de maison a appelé à l’aide ses parents, Michael et Carole Middleton, trop heureux de prendre leurs quartiers dans une dépendance du manoir. Carole s’occupe de l’intérieur, Michael se consacre au jardin et à la lutte contre les taupes. Cette mainmise sur la vie du couple royal et de George des beaux-parents de William susciterait l’irritation du prince Charles. La brouille est telle que William et Kate ont séché le traditionnel déjeuner de Noël de la reine à Sandringham, à deux pas, pour rester avec les Middleton à Anmer Hall.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.