Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Airbnb : Seulement 160 000 euros d'impôts payés en France en 2017
information fournie par Boursorama avec Newsgene12/10/2018 à 08:25

(PIXABAY / Reisefreiheit_eu)

(PIXABAY / Reisefreiheit_eu)

En 2017, malgré une activité soutenue en France, Airbnb n'a payé que 161 330 euros d'impôts sur les sociétés en France. Un montage financier lui permet de déclarer la majeure partie de ses revenus en Irlande, où le taux d'imposition est bien inférieur.

Malgré des bénéfices en nette augmentation, Airbnb n'aurait payé en France que 161 330 euros au titre de l'impôt sur les sociétés en 2017, rapporte ce mercredi 10 octobre Challenges . Un chiffre en hausse de 74% par rapport à 2016, où l'entreprise américaine avait versé 92 944 euros. Mais un montant qui semble dérisoire au regard de son activité sur le sol français.

500 000 annonces en France

En France, la plateforme gère en effet 500 000 annonces de logements, dont 65 000 rien que pour Paris. Comment expliquer qu'elles paient si peu d'impôts ? Car la filiale française a déclaré un chiffre d'affaires de seulement huit millions d'euros en 2017, en progression de près de 53% sur un an, et un résultat net de 329 118 euros, contre 237 900 un an auparavant.

Cette subtilité tient à la nature de la filiale française du groupe américain et à l'optimisation fiscale. Comptant 29 salariés, celle-ci fournit essentiellement des services marketing à sa maison mère. Ainsi, les sommes qui sont versées pour louer un logement en France ne sont pas encaissées par la filiale française mais par une société dont le siège est à l'étranger.

Des contrats de location signés avec la filiale irlandaise

Les clients français signent des contrats de location avec une filiale irlandaise (Airbnb Ireland UC) à Dublin. Cette société prélève ainsi une commission de 12% et reverse le reste à l'hôte. Le chiffre d'affaires est déclaré là où se déroule la transaction, soit en Irlande. Le taux d'impôt sur les sociétés y est fixé à 12,5%, soit bien moins qu'en France où il atteint 33,3%.

« Nous respectons les réglementations locales et payons tous les impôts que nous devons là où nous exerçons une activité » , a logiquement répondu Airbnb à Challenges. Pour faire passer la pilule, Airbnb affirme par ailleurs avoir collecté 13,5 millions d'euros de taxe de séjour pour les collectivités françaises l'année dernière et que « plus de 6,5 milliards d'euros ont été reversés à l'économie française l'année dernière » via ses hôtes.

2 commentaires

  • 12 octobre05:45

    surtout, ne pas regarder : plus de 6,5 milliards d'euros ont été reversés à l'économie française l'année dernière » via ses hôtes.


Annonces immobilières