Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Activités extra-scolaires: comment bien assurer vos enfants

Le Figaro17/08/2016 à 17:42

Jeux un peu vifs dans la cour, lunettes cassées, vol… L'école n'est pas toujours de tout repos pour les enfants et les parents. Notamment durant les temps extra-scolaires où ils sont plus libres de leurs mouvements… Une période durant laquelle les risques augmentent.

Les activités extra-scolaires sont proposées par les établissements en dehors du temps scolaire: sortie culturelle, voyage, classe verte, séjour linguistique. Depuis 2013, les rythmes scolaires ont été modifiés en primaire, pour laisser place à des activités «périscolaires» à midi et l'après-midi à partir de 15h30. Les parents s'interrogent: qui est responsable de leurs enfants et comment les assurer correctement durant ces périodes?

La responsabilité de l'école

D'une manière générale, les établissements scolaires assument la responsabilité des élèves confiés. Dès lors que les élèves sont sous la garde de l'école, la responsabilité de celle-ci peut être engagée en cas d'accident. Elle doit veiller, en effet, à leur sécurité pour qu'ils ne subissent ni ne causent aucun dommage. Les directeurs d'établissement, les surveillants mais aussi les enseignants ont donc chacun un devoir général de surveillance.

Durant les temps de cantine scolaire mais aussi de garderie et d'études surveillées, les agents territoriaux prennent le relais et assument cette charge de surveillance des élèves.

À noter:

La responsabilité de l'établissement est réellement engagée lorsque l'incident a eu lieu sur le temps dit purement scolaire: heures de cours, sorties sans autorisation des parents (piscine, sport).

» lire aussi: Le coût de la rentrée scolaire reste stable pour un élève entrant en 6e

Le rôle de l'assurance scolaire

Pour toutes les périodes hors du cadre purement scolaire, les établissements demandent aux parents de souscrire une assurance dédiée. Celle-ci propose deux typologies de protections:

• une garantie destinée à couvrir la responsabilité civile des parents, si leur enfant cause un dommage à quelqu'un et qu'ils soient mis en demeure de le réparer,

• une garantie individuelle accident: elle prend en charge l'élève victime d'un accident et intervient en indemnisation complémentaire des sommes versées par la Sécurité sociale et la complémentaire santé.

La plupart des contrats étendent cette couverture aux risques encourus sur le trajet de l'école.

Bien choisir son assurance scolaire

Qu'elles soient dédiées ou intégrées à l'assurance multirisques habitation, toutes les assurances scolaires proposent ce premier socle de garanties. Cependant, il existe plusieurs garanties supplémentaires, intéressantes selon votre situation: remplacement des lunettes cassées, vol ou perte du cartable ou d'un instrument de musique, soutien scolaire…

Pour bien choisir, outre le montant de la cotisation, comparez aussi les franchises et les exclusions. Votre courtier vous aidera à y voir clair pour protéger au mieux vos chers bambins. SERVICE : Bénéficiez d'une protection santé au meilleur prix - Comparez les solutions

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.