Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Acheter français coûte jusqu'à 300 euros en plus par mois

Le Figaro14/08/2013 à 17:46
Selon une étude, privilégier les produits français aux produits importés serait onéreux pour les ménages français.

Plébiscité par Arnaud Montebourg et son iconique marinière, le «made in France» ne serait pas nécessairement la meilleure solution pour relancer l'économie hexagonale. C'est la conclusion de l'étude «(Not) Made in France» publiée par le Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII) selon laquelle acheter français pourrait coûter en plus à chaque ménage entre 100 et 300 euros par mois.

A partir de données datant de 2010, le CEPII affirme qu'un quart de ce montant additionnel provient de l'achat d'articles en cuir (en particulier de sacs), 10% du petit matériel électronique (les moniteurs vidéos par exemple) et plus de 8% des vêtements et sous-vêtements. Au total, le surcoût aurait ponctionné 25 milliards d'euros aux ménages français dans le domaine du cuir et 18 milliards dans celui du petit matériel électronique. Au niveau géographique, c'est le remplacement des importations en provenance de Chine par des produits français qui expliquerait en grande partie (71%) ce surcoût. Loin derrière, arrivent en deuxième et troisième places l'Inde (5,3%) et le Bangladesh (3,1%).

Si l'étude insiste sur la nécessité de «faire pression pour améliorer sensiblement les conditions de travail sans annuler les écarts de prix» dans ces pays, elle met en exergue l'objectif final de réduction de coût pour le consommateur. En effet: «les différences de valeurs unitaires en douane pour un même bien exporté par la France et importé par la France en provenance des pays de délocalisation sont de l'ordre de deux à trois en moyenne.». Un écart qui n'a cessé de se creuser au cours des dix dernières années. En 2007, l'économie réalisée grâce aux produits importés était estimée à 2500 euros par an contre 3770 euros en 2010. Ces économies laissent les ménages dépenser moins sur les produits manufacturés et plus dans les services, qui sont plus riches en termes d'emploi. Ainsi, l'importation permet à la France de se concentrer sur le secteur tertiaire et n'a pas nécessairement un effet négatif sur l'emploi.

Selon un sondage réalisé par l'IFOP et publié le 24 janvier, 77% des Français estiment que le made in France justifie de payer plus cher pour soutenir l'économie. Mais les citoyens accepteraient-ils par pur patriotisme de débourser jusqu'à près de 4000 euros par an?

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.