1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Achat immobilier : 8 locataires sur 10 ont recours au crédit

Boursorama avec Newsgene01/06/2018 à 10:20

(Pexels)

Les Français n'hésitent plus à contracter des crédits de plus en plus longs. La majorité des contrats durent désormais 20 ans ou plus. L'apport personnel constitue un argument de poids pour négocier son prêt.

L'investissement immobilier reste la méthode reine pour se constituer un patrimoine. L'an dernier, les Français ont acheté 986 000 logements. Cette opération leur a coûté en moyenne 190 000 euros pour un appartement et 250 000 euros pour une maison. Pour trouver cette somme, les acheteurs se tournent massivement vers le crédit immobilier.

Des crédits de plus en plus longs

Pour 86% des Français locataires, un achat immobilier se finance avec un emprunt. Ils sont presque aussi nombreux (81%) à s'appuyer sur leur épargne ou leurs économies. En France, la durée du crédit immobilier s'allonge. Comptez en moyenne 14 mois de plus qu'il y a 4 ans, précise leprêtimmobilier.com. 60% des contrats signés courent sur 20 ans et plus.

Emprunter plus longtemps réduit les mensualités, ce qui permet d'éviter le surendettement. En revanche, cette stratégie augmente le montant des intérêts. Résultat, le crédit coûte plus cher. Il en faut plus pour décourager les Français ! Plus de 40% des propriétaires ont un crédit en cours. Les autres restent en majorité des propriétaires qui ont déjà remboursé leur prêt.

La question de l'apport personnel

Avant de solliciter un crédit, un acheteur sur deux prévoit un apport personnel. Pour près de trois acheteurs sur dix (30%), cet apport représente entre 10% et 30% du prix de vente. Ils sont 13% à mettre sur la table entre 30% et 50% du prix de vente. C'est presque autant (12%) que les acheteurs qui financent eux-mêmes plus de la moitié du prix du bien.

Même s'il constitue un argument de poids pour négocier, l'apport personnel n'est pas obligatoire. En 2008, il représentait en moyenne 24% du prix d'achat. En 2016, cette part était tombée à 14%. L'acheteur peut toujours se tourner vers des aides de l'Etat, comme le prêt à taux zéro (PTZ), le dispositif Pinel ou certaines subventions départementales ou régionales.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gstorti
    01 juin11:45

    Oh, peu cher... les pauvres locataires, ils auraient pu écrire, que « 8 accédent sur 10 à la propriété, ont recours au crédit », car la c'est facheux qu'un locataire doit accéder à un emprunt, pour enfin être un propriétaire. Car comme tout propriétaire qui se respecte, 8 sur 10, ont aussi du faire un emprunt. Donc demandons à Emanuel et à Philipe, de régler ce problème en taxant les vendeurs qui osent vendre.

    Signaler un abus

  • M940878
    01 juin10:23

    mxnagg : cela fait longtemps que agences bancaires n'ont plus de liquide

    Signaler un abus

  • mxnagg
    31 mai18:02

    et 2/10 on recours au Braquage de banque, a l'heritage ou c'est des Elus qui puise directement dans la caisse ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer