1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Achat en copropriété et travaux : qui paye ?
Edit-Place26/10/2015 à 09:00

Lorsqu'on acquiert un bien immobilier dans le cadre d'une copropriété, il est essentiel de se renseigner sur les éventuels travaux et les frais occasionnés, pour le vendeur et l'acheteur.

Travaux en copropriété

Des travaux sont parfois nécessaires pour entretenir un ensemble immobilier en copropriété. Lorsque ces travaux concernent les parties communes, un vote des copropriétaires est engagé. Lorsque le montant des travaux dépasse un certain seuil, décidé par l'assemblée générale, le syndic doit respecter la mise en concurrence et faire établir plusieurs devis. Les travaux sur les parties communes peuvent toucher la toiture, la façade, les escaliers, les canalisations communes ou encore l'ascenseur et le chauffage. Chaque copropriétaire participe aux frais engagés, selon le nombre de tantièmes de propriété de son lot immobilier.

Vigilance de rigueur pour l'acheteur

Avant de réaliser un achat immobilier dans une copropriété, l'acheteur doit impérativement se renseigner sur le montant des charges qu'il devra verser, mais aussi sur les éventuels travaux votés en assemblée générale. Avant la signature du compromis de vente, il est important de demander à consulter le « pré état daté ». Ce document rédigé par le syndic informe l'acheteur du montant de ses futures charges.

Quelle répartition en cas de travaux ?

Théoriquement, c'est au vendeur de régler les charges exigibles au jour de la vente. C'est donc à lui de payer les travaux votés en assemblée générale, y compris s'ils n'ont pas encore eu lieu. Mais une négociation peut avoir lieu entre acheteur et vendeur, dans la mesure où l'acheteur bénéficiera des travaux.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dupon666
    12 janvier14:22

    Il est temps de fermer tous ces placements de moins en moins interessants.Autant rester sur un livret A

    Signaler un abus

  • flebedel
    12 janvier12:12

    Les prélèvements sociaux s'élèvent à un total de 13,5% et non 12,3% sur la plus-value des rachats effectués à compter du 01/10/2011... Merci de rectifier vos informations.

    Signaler un abus

  • fuel417
    11 janvier17:18

    Il existe encore des AV bénéficiaire ?

    Signaler un abus

  • Ulysse78
    11 janvier14:14

    ATTENTION, pour un rachat il faut regarder le droit aux bénéfices, car certaines AssVie vous les versent au prorata à condition de ne pas avoir fait un rachat total:CONSEIL1: laissez le min (~500€) jusqu'au 1er janvier suivant pour toucher les bénéfices sur le montant de votre rachatCONSEIL2: sinon, rachetez en début d'année, lorsque les bénéfices engrangés sont nulsCONSEIL3: lisez votre contrat, car certaines AssVie ne versent aucun bénéfice sur les retraits (uniquement le taux min)

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer