Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À San Francisco, il faut faire un choix : c'est votre chien ou un logement !

Le Figaro24/02/2015 à 12:23

La crise du logement n'affecte pas que les locataires à faible revenu : elle affecte aussi ceux qui ont un animal de compagnie. La concurrence est si rude que les propriétaires peuvent se permettre d'être très sélectifs.

Au cours de l'année passée, une personne sur quatre qui a abandonné son animal de compagnie l'a fait par souci de trouver un logement. C'est ce que rapporte le site de CNN, qui a discuté avec l'association de protection des animaux locale, San Francison SPCA. Ils ont commencé à se rendre compte que les habitants avaient de plus en plus de mal à trouver un logement avec leur animal de compagnie. «Le lien entre logement et animal de compagnie est devenu un problème de plus en plus commun», explique la porte-parole de l'association Krista Maloney.

Ces dernières années, l'arrivée massives de ressources humaines - très bien rémunérées - venues à San Francisco pour travailler dans le secteur des nouvelles technologies ont fortement nuit aux locataires à revenu faible et intermédiaire. De leur côté, les loyers ont grimpé en flèche... Le manque de logements vacants et la difficulté de construire des logements neufs ont fait le reste. «La concurrence pour chaque appartement est si féroce que les propriétaires se permettent un degré de sélection très élevé de leur locataire», déclare Mark Campana, président de la société Anchor Realty, qui n'accepte aucun animal dans les quelque 1000 biens qu'il gère.

Les biens acceptant les animaux de compagnie coûtent 12% de plus

«Étant donné la demande actuelle de logement, un propriétaire n'a aucun intérêt à accepter les animaux de compagnie», souligne Mark Campana. «Si certains propriétaires peuvent faire preuve de souplesse, par simple gentillesse, ils savent qu'ils pourront toujours trouver un autre locataire sans animal», insiste Michael Harrington, président de Pacific Union Property Management.

Selon une étude récente réalisée par HotPads, les biens qui acceptent les animaux de compagnie à San Francisco coûtent en moyenne 12% plus cher que les autres. Un pourcentage très (trop?) élevé si on le compare à la moyenne nationale, qui s'élève à 3,5%. Et ces chiffres n'incluent pas les éventuels ajouts de loyers spécifiques à l'animal qui sont parfois réclamés en plus! Si l'on compare avec New York, c'est le jour et la nuit: la part des appartements où les animaux de compagnie sont autorisés est près de trois fois plus élevée.

«Il n'y pas assez de logements abordables pour les propriétaires d'animaux, c'est un fait», conclut Jackie Tom, qui gère 35 biens «animaux-friendly» à San Francisco. «Ils peuvent garder leurs animaux de compagnie, mais il y a un prix à payer. Loger son animal avec soi est devenu un luxe.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.